Ecole de l'art de vivre

En finir avec son mauvais karma

par | 20 Avr 2024 | Enseignements Spirituels, Autres Articles | 1 commentaire

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

En finir avec son mauvais karma

.

Se libérer de tout ce qui nous alourdit

 

L’être humain n’a pas de plus grand ennemi que lui-même. Il pourrait, sagement co-régner sur la Création et au lieu de cela il se comporte, vis-à-vis de son Créateur en perpétuel mendiant, et, en plus, il appelle cela «prier»!

Les sages de nombreuses traditions spirituelles parlent de la Loi de Cause à Effet qui, avec d’autres, contribue à régenter notre Univers. Ce principe est décrit de différentes manières selon les religions et les cultures. L’on parle aussi de Loi des Semailles et des Moissons, de Loi du Boomerang, de Loi du Choc en Retour, ou encore de Loi de l’Effet de Réciprocité.

L’on en retrouve l’enseignement dans toutes sortes de légendes et des mythes, qui, de génération en génération, servaient à transmettre la Sagesse. Aujourd’hui, c’est le mot sanskrit «karma» qui est le plus couramment utilisé pour désigner ce processus. La Loi du Karma régit l’ensemble de nos vies. Le karma interagit sur notre vie tout entière. Si notre genre est semblable à celui de quelqu’un d’autre, c’est que nos vibrations respectives sont proches.

Par définition, tout ce qui n’est pas éternel est éphémère ou «impermanent». En tant qu’êtres momentanément incarnés dans la matière grossière, notre libre vouloir réside donc dans le fait de nous accrocher ou pas à ce monde de la matière la plus grossière, étroitement lié à l’espace et au temps terrestres, dans laquelle nous ne faisons, en fait, que temporairement séjourner, car là n’est pas notre vraie Patrie!

Lorsque nous voulons changer, nous rencontrons souvent des résistances. Pourquoi? Parce que tout ce que nous avons fait dans nos vies antérieures, ayant modelé notre karma, conditionne la façon dont nous considérons aujourd’hui notre présente existence.

Un phénomène terrestrement peu ou mal connu: Les âmes liées à la Terre

Les spirites et médiums, qui communiquent avec les âmes des «morts», ont souvent parlé des «âmes en peine». Certaines âmes, en proie à trop de chagrin, de colère, de regrets ou de convoitises, hantent les régions correspondantes de l’astral inférieur. Le phénomène des maisons hantées est notamment dû à ce genre d’errances. Mais ce que l’on sait moins, c’est que ce phénomène est en constant accroissement, même sur le plan terrestre.

Si, par un quelconque penchant, nous sommes trop accrochés à quelque chose, cela nous enferme dans le champ vibratoire sur le niveau où se trouve cette chose, même si l’on a un corps gros-matériel terrestre. L’on dit familièrement d’une telle personne qu’elle «pédale à côté du vélo». Si cela dure trop longtemps, le décalage entre la réalité terrestre et la vie intérieure d’une personne peut être tel qu’elle deviendra une âme errante.

En dehors des cas de possession avérés – ce qui est encore autre chose -, beaucoup d’êtres humains, parmi ceux qui sont placés en hôpital psychiatrique, sont ainsi décrochés du réel.

À partir de l’incarnation dans le plan gros-matériel terrestre (aussi appelé «plan physique»), donc à partir de la naissance, l’être humain est, de toutes façons, prisonniers du monde de la matière grossière. C’est ce que l’on appelle l’«emprise terrestre». Une excellente pièce de théâtre, précisément appelée «Emprise terrestre» (en langue allemande «Erdennbann»), permet de mieux comprendre de quoi il s’agit.

Un travail sur soi de prise de conscience est donc nécessaire à l’être humain pour qu’il puisse exercer son libre vouloir, exercer de vrais choix, faire preuve de souveraineté intérieure.

La libération karmique

Si le passé, le karma, conditionne notre perception du Monde, il est donc indispensable de s’en libérer. C’est, en fait, le message de nombreuses voies spirituelles, le but de très nombreuses pratiques.

Seul Dieu, en tant que La Vie, La Force et La Lumière, est totalement Indépendant (Inentéallique). Tout le reste est dépendant de Lui. Parce que c’est un fait de nature, la créature ne pourra jamais s’affranchir de sa dépendance à l’égard du Créateur, à Qui – que cela lui plaise ou non – elle doit sa vie.

Par contre, il est, pour l’esprit humain, tout à fait possible et même indispensable de se libérer de ses chaînes karmiques, parce que cela ne concerne que lui. Voilà de quoi donner du cœur à l’ouvrage, n’est-ce pas?

L’un des principaux obstacles à la libération karmique est l’ignorance de ce qu’est le karma lui-même. C’est là qu’un juste Enseignement s’avère libérateur.

Nous devons arriver non seulement à une claire notion de ce qu’est le karma mais aussi à une claire notion de ce qu’est le libre vouloir, mal nommé «libre arbitre», parce que l’expression «libre arbitre» ne permet pas du tout de ressentir ce dont il s’agit.

Activer la mémoire spirituelle

Pour puissamment agir sur son karma et s’en libérer, une seule solution: élever ses vibrations, autrement dire, se tenir, au moment de la répercussion, «plus haut que soi-même». C’est ce que l’on appelle le « Rachat symbolique ».

Reprenons l’image du boomerang: Le boomerang lancé revient toujours vers son point de départ, donc vers son expéditeur. Gare à celui qui se trouve encore là lorsque le boomerang revient à son origine!

Pour ne pas être frappé par la répercussion lorsque le cycle karmique est bouclé il n’existe qu’une possibilité: Se tenir plus haut – d’où l’utilité d’élever ses vibrations – que là où nous nous trouvions lorsque nous avons lancé le boomerang!

Les Collections du Temps

Le Temps, qui enregistre tout, à tout conservé dans ses collections. L’on appelle cela les «Collections du Temps».

Il n’est donc pas question de s’imaginer que ce qui est passé n’existe plus. Seul n’existe plus ce qui a complètement bouclé son cycle.

Sortir de la roue du Samsara

En nous élevant au-dessus de nous-mêmes – et seulement ainsi -, nous pouvons éviter d’être frappés par ce qui nous paraissait auparavant inévitable.

Le sage bouddhiste offre ce judicieux conseil:

«Si Tu agis sur la roue du Samsara à partir de son mouvement rotatif, alors elle ne fera que tourner plus vite. Mais, à partir du centre, tout est possible».

A partir du centre de notre être, l’on peut directement agir sur la cause. Un peu, d’ailleurs, comme dans les rêves: notre rêve a une cause intérieure. L’on peut passer des années à l’intérieur du rêve. On peut choisir d’agir sur notre conscience pour changer la cause de ce rêve.

Les grands Initiés ont tellement conscience de ces réalités, que pour eux, le corps physique – qu’il soit malade ou en bonne santé – peut être façonné à volonté. Ils peuvent donc agir pour transmuter la matière à partir des Plans plus élevés. Mais les capacités de l’être humain, outre celles dues à son genre, ne sont limitées que par son karma… Alors, pour parvenir à la Rédemption, il convient de se mettre … au travail!

.

En finir avec son mauvais karma

Karma – Bouddha

1 Commentaire

  1. Jean OLIVER

    Si nous souhaitons en finir avec notre mauvais karma, retenons par ce texte la nécessité de s’élever
    au-dessus de ce karma!
    Comment?
    En prenant de sages et fortes décisions, celles-ci, dans leur accomplissement, nous permettront de le racheter symboliquement en activant notre mémoire spirituelle.
    N’oublions pas, plus la force du bon vouloir est activée, plus nos possibilités de rachat deviennent de plus en plus probables.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *