Ecole de l'art de vivre

La mort imminente est-elle la même chose que la mort?

par | 12 Juin 2024 | Autres Articles | 1 commentaire

  1. Article très intéressant... Mais je suis resté sur ma faim... Pour ma part, j'aurais souhaité que l'auteur approfondisse un peu…

  2. "Les Paraboles expliquées - Les Images" Ce texte est un magnifique tableau dans lequel chaque conseil prodigué par Jésus y…

  3. En réponse à Jacques... Permettez-moi de continuer sur votre lancée en disant que le Commandement "Aime ton prochain comme toi-même",…

  4. J'avoue que c'est une question très, très difficile... Bien que je n'aie pas l'expérience vécue - et au vu des…

  5. Merci, Anne-Marie, de cet évocateur exemple, qui pose bien la problématique. Cela tend à confirmer que seul l'amour sentimental peut…

  6. A Enyavlys: "Il me semble que le seul mensonge qui puisse trouver grâce au regard des lois divines, c’est le…

  7. A Claudy Blaise: Voulez-vous dire par là qu’aucun mensonge n’est légitime?

  8. «Le moi est haïssable!» «abnégation», «désintéressement», voire «altruisme». Cela résonne bien en moi et me permet de saisir et d'approfondir…

  9. Du vécu récent: Un homme se sait atteint d’un cancer et avec son épouse ils ont été informés qu’il n’y…

Archives

 

La mort imminente est-elle

  la même chose que la mort?

.

Des êtres humains terrestrement incarnés, avant de mourir « pour de bon », vivent parfois une expérience appelée en anglais « Near Death Experience » (NDE), en français « Expérience de Mort Imminente » (EMI) ou encore « Expérience Proche de la Mort » (EPM). En apparence, ces êtres humains sont morts, mais, à la différence des morts « normaux », après avoir été « morts » (terrestrement inconscients, dans le coma ou dans un état similaire) pendant un temps assez court en temps terrestre, ils reviennent à la vie terrestre, autrement dit reprennent possession de leur corps gros-matériel.

.

Mort - Peyroun-Jean-François - Mort d'Alceste

Mort – Peyroun-Jean-François – Mort d’Alceste

.

Ce phénomène, plus répandu qu’on ne le pense couramment.  En 2015, l’on estimait que 4 % de la population des pays développés avaient vécu une EMI, dont 13 millions de personnes aux États-Unis et 16 millions en Europe (2,5 M en France) (Source). En Occident, à l’époque moderne, le phénomène des NDE – apparaissant à beaucoup comme autant de preuves de la vie après la morta principalement été mis en évidence par le Docteur Raymond Moody en 1975 avec son célèbre ouvrage « Life after Life » [« La vie après la vie »].

.

.

Selon le Dr Raymond Moody l’expérience de mort imminente – ou expérience proche de la mort – type, , se présente ainsi:

«Voici donc un homme qui meurt, et, tandis qu’il atteint le paroxysme de la détresse physique, il entend le médecin constater son décès. Il commence alors à percevoir un bruit désagréable, comme un fort timbre de sonnerie ou un bourdonnement, et dans le même temps il se sent emporté avec une grande rapidité à travers un obscur et long tunnel. Après quoi il se retrouve soudain hors de son corps physique, sans quitter toutefois son environnement immédiat; il aperçoit son propre corps à distance, comme en spectateur. Il observe de ce point de vue privilégié les tentatives de réanimation dont son corps fait l’objet (…) Bientôt, d’autres événements se produisent: d’autres êtres s’avancent à sa rencontre, paraissant vouloir lui venir en aide; il entrevoit les esprits de parents et d’amis décédés avant lui (…) Mais il constate alors qu’il lui faut revenir en arrière, que le temps de mourir n’est pas encore venu pour lui. À cet instant, il résiste, car il est désormais subjugué par le flux des événements de l’après vie et ne souhaite pas ce retour (…) Par la suite, lorsqu’il tente d’expliquer à son entourage ce qu’il a éprouvé entre-temps, il se heurte à différents obstacles. En premier lieu, il ne parvient pas à trouver des paroles humaines capables de décrire de façon adéquate cet épisode supra-terrestre (…) Pourtant cette expérience marque profondément sa vie et bouleverse notamment toutes les idées qu’il s’était faites jusque-là à propos de la mort et de ses rapports avec la vie.»

— Dr Raymond Moody, « La vie après la vie », 1977,
Éditions Robert Laffont, pages 35 à 37.

.

La mort de Germaine Cousin, la vierge de Pibra - Alexandre Grellet

La mort de Germaine Cousin, la vierge de Pibra – Alexandre Grellet

.

Dans son ouvrage « La vie après la mort – Les preuves » – preuves au sujet desquelles l’auteur a déclaré: «Les expériences de mort imminente sont bien réelles. Les témoins de tous âges, de toute nationalité et de toute religion racontent souvent avoir vu ou entendu des choses, alors qu’ils étaient inconscients et loin de leur corps. Aucune explication physiologique ou psychologique ne peut résoudre ce mystère. Actuellement, il existe plus de preuves scientifiques de la réalité des EMI qu’il n’y en a de l’efficacité des traitements contre certains cancers»l’auteur Jeffrey Long écrit aussi:.

« Avant de poursuivre, je souhaiterais vous proposer une explication détaillée sur les expériences de mort imminente.

Elles surviennent chez des personnes en train de mourir, ou déjà déclarées cliniquement mortes, qu’on appelle «expérienceurs». Le Dr Raymond Moody fut le premier à observer et à étudier scientifiquement les expériences de mort imminente; les résultats de ses recherches parurent en 1975, dans un livre pionnier en la matière, intitulé « La vie après la vie ». Depuis lors, d’autres médecins et chercheurs se sont penchés sur le phénomène et l’ont examiné en profondeur.

Il n’existe pas de définition officielle. L’étude de la NDERF a choisi une approche simple en définissant à la fois les termes «expérience» et «mort imminente». Tout individu est déclaré en état de «mort imminente» si, à moins d’une amélioration, il risque de succomber. Dans les cas que nous avons choisi d’analyser, les gens étaient généralement inconscients et en apparence cliniquement morts: leur cœur et leur respiration s’étaient arrêtés. L’«expérience» se produisait alors qu’ils étaient sur le point de mourir. En outre, ils devaient l’avoir vécue avec toute leur lucidité, c’est-à-dire que leurs souvenirs de cet instant-là n’étaient ni fragmentés ni confus.

Il n’existe pas deux EMI identiques. Cependant, si l’on étudie un grand nombre d’entre elles, on remarque qu’elles comportent souvent une même série d’étapes, qui apparaissent habituellement dans un ordre logique.

Les chercheurs en ont conclu que les EMI étaient en principe constituées d’une partie ou de la totalité des douze ‘étapes suivantes:

1. Décorporation (ou sortie hors du corps): séparation de la conscience et du corps physique
2. Conscience et lucidité renforcées
3. Émotions ou sentiments intenses et généralement positifs
4. Traversée d’un tunnel
5. Lumière mystique ou lumineuse
6. Rencontre de proches décédés ou d’êtres mystiques
7. Perception d’une modification du temps ou de l’espace
8. Passage en revue de la vie
9. Découverte de royaumes spirituels («célestes»)
10. Accès à une connaissance particulière
11. Frontière ou limite
12. Retour dans le corps, volontaire ou involontaire.

.

La mort de Chatterton - Henry Wallis

La mort de Chatterton – Henry Wallis

.

Voici maintenant, sous forme de tableau, les quinze traits communs de l’expérience de mort imminente selon le point de vue du patient (Dr Moody):

1) L’incommunicabilité. «Je ne trouve pas de mots pour exprimer ce que j’essaye de vous dire.»
2) L’audition du verdict. «J’ai entendu une voix de femme qui demandait: «Est-ce qu’il est mort?» et quelqu’un d’autre a répondu: «Ouais, il est mort.».»
3) Les sentiments de calme et de paix. «Je ne ressentais absolument rien si ce n’est paix, réconfort, bien-être, un grand calme.»
4) Les bruits. «J’entendais quelque chose qui ressemblait à un tintement de cloches dans le lointain, comme apporté par le vent.»
5) Le tunnel obscur. «Après, me voilà comme entraîné dans ce […] long couloir sombre; quelque chose comme un égout, si vous voulez.»
6) La décorporation. «Après quoi je me retrouvai en train de flotter à peu près à un mètre cinquante au-dessus du sol.»
7) Le contact avec d’autres. «C’est à ce moment que je me suis aperçue de la présence d’un tas de monde, presque une foule, planant à la hauteur du plafond de ma chambre. Tous des gens que j’avais connus autrefois et qui étaient passés dans l’autre monde.»
8) L’être de lumière. «J’ai été d’abord très bouleversé, mais c’est alors qu’est intervenue cette lumière brillante. Au début, elle m’a paru un peu pâle, mais tout à coup il y a eu ce rayon intense.»
9) Le panorama de la vie. «Je me demandais ce qui m’arrivait, parce que d’un seul coup je me retrouvais toute petite, et à partir de là, je me suis mise à avancer à travers les premiers temps de mon existence, année par année, jusqu’au moment présent.» (Un enfant qui vit une EMI est dispensé de cette étape.)
10) La frontière ou limite. «À l’apparition de cette lumière, des pensées et des paroles me sont venues à l’esprit: «Veux-tu mourir?».»
11) Le retour. «Je me sentais un devoir envers les miens ; alors j’ai pris la décision de revenir.»
12) Problème du témoignage. «J’avais bien trop peur que personne ne veuille croire que je disais la vérité.»,
«Mais je n’étais qu’un petit garçon et elle n’y a prêté aucune attention. Alors je n’en ai plus jamais parlé à personne.»,
«C’est vraiment très important de découvrir que d’autres ont eu la même expérience, parce que je ne m’en rendais pas compte.»
13) Répercussions sur la conduite de vie. «Beaucoup m’ont assuré qu’à la suite de ces événements leur vie avait gagné en profondeur et en largeur de vues.»,
«Beaucoup m’ont assuré qu’à la suite de ces événements […] ils se sont mis […] à réfléchir et à s’interroger davantage sur des problèmes philosophiques fondamentaux.»,
«Tout ce que je savais, c’est que, à la suite de cette affaire, j’avais brusquement mûri.»,
«Auparavant, j’agissais sous le coup d’impulsions; maintenant je réfléchis d’abord aux choses, calmement, lentement. Il faut que tout passe d’abord par ma conscience et soit bien digéré.»,
«À partir de ce moment, j’ai été plus consciente de posséder un esprit que je ne l’avais été d’avoir un corps physique.»,
«Depuis lors, on m’a souvent fait remarquer que je produisais un effet calmant sur les gens, agissant de façon immédiate lorsqu’ils se sentent soucieux.»,
«Presque tous les témoignages mettent l’accent sur l’importance […] de l’amour du prochain, […] unique et profond.»,
«En outre, bien d’autres insistent sur l’importance de la recherche de la connaissance.»
14) Nouvelles perspectives sur la mort. «Il va falloir que je change beaucoup de choses avant de m’en aller d’ici.»,
«Mais depuis cette expérience, je ne crains plus la mort, [mes] appréhensions se sont évanouies.»,
«Je sais donc que l’être de lumière reviendra, avec cette voix, mais pour ce qui est de la date, je n’en ai aucune idée.»
15) Confirmations. «J’ai dit à mon père […] tout ce qui s’était dit autour de moi. Et mon père a reconnu: «Oui, tout cela est exact.».»

– Source Wikipédia –

Voir, par exemple, l’histoire de la célèbre EMI de Pamela Reynolds

.

L'Île des morts - Arnold Böcklin

L’Île des morts – Arnold Böcklin

.

Plus succinctement, le Dr Raymond Moody distingue sept éléments constitutifs de ce phénomène:

  1. «Le changement de géométrie»: La pièce semble «se muer» en quelque chose d’autre, elle «s’étire et s’effondre en même temps, [dessinant comme] une géométrie alternative» dit un expérienceur mathématicien.
  2. «Une immersion dans une lumière mystique»: Source de pureté, d’amour, de paix.
  3. «Une musique et des sons musicaux» accompagnent l’expérience.
  4. «Décorporation» de l’expérienceur et de la personne décédée.
  5. Ils revivent ensemble «le film du passé» du défunt: «Je me tenais devant ce qui ressemblait à un vaste écran avec mon mari qui venait de mourir et nous regardions sa vie se dérouler sous nos yeux. Certaines des choses que j’ai vues, je les ignorais complètement jusqu’alors».
  6. «Découverte d’un paysage irréel ou édénique»
  7. «La brume au moment de la mort»: Celle-ci correspond à une espèce de fumée blanche qui s’échappe du corps défunt et prend parfois une forme humaine.

Cette « brume » ou « fumée blanche » prenant parfois la forme humaine ressemble fort à un … corps astral (corps gros-matériel moyen).

.

Lamentation sur le Christ mort - Giotto di Bondone

Lamentation sur le Christ mort – Giotto di Bondone

.

Conclusion – Le « petit détail » qui change … tout!

En considération des témoignages des ainsi-dénommés « experiencers » [en français « expérienceurs »] la question que beaucoup de lecteurs se posent sans doute c’est: « Tous ces « expérienceurs » ayant vécu ces « NDE » ou ces « EMI » (ou ces « EPM ») étaient-ils vraiment « morts » lorsqu’ils ont vécu cela? ».

La réponse à cette question requiert un Savoir global de la Création que ne possèdent généralement pas les « experiencers » (qui, eux, ont vécu quelque chose) et encore moins les « scientifiques » (juste des érudits, qui, en général, n’ont rien vécu eux-mêmes) ayant seulement étudié leurs témoignages.

En fonction du Savoir de la Création et de la Connaissance des Plans fondamentaux qui la constituent, il apparaît que les expérienceurs n’étaient pas complètement morts, lorsqu’ils ont vécu leur expérience de mort imminente ou leur expérience proche de la mort.

Ces deux appellations donnent, d’ailleurs, une juste indication: une mort imminente ou être proche de la mort ce n’est pas la même chose qu’être complètement mort. La preuve, c’est qu’ils sont revenus sur Terre dans le même corps. En de tels cas l’on ne peut donc pas parler de réincarnation, car la réincarnation implique une renaissance dans un  nouveau corps!

Sur la base du Savoir de la Création basé sur les Lois de la Création il apparaît que ce qui fait qu’une âme humaine peut ou non revenir dans le corps qu’elle vient de quitter c’est la présence ou non du cordon d’argent reliant, via le corps astral, l’âme et le corps. Pour que le retour dans le corps soit possible il faut que le cordon d’argent soit, d’un bout à l’autre, toujours présent. Les résurrections gros-matérielles (Lazare, fils de la veuve de Naïm, fille de Jaïre…) effectuées par Jésus n’ont eu lieu qu’à cette condition.

 

Charon traversant le Styx - Joachim Patinir

Charon traversant le Styx – Joachim Patinir

 

Par conséquent, pour que les expérienceurs aient pu revenir dans leur corps terrestre et nous raconteur leur histoire, il fallait que leur cordon d’argent relie toujours leur âme à leur corps. Or, d’un point de vue spirituel – et c’est pour cela que les prélèvements d’organes sur les personnes théoriquement (selon la définition intellectuelle terrestre) décédées (ils appellent ça « mort cérébrale ») sont toujours un grand préjudice pour elles – la définition correcte de la mort c’est lorsque le cordon d’argent est rompu. Et cela la « science » intellectuelle terrestre, exclusivement basée sur la matière la plus grossière (la matière grossière lourde), n’est pas capable de le déterminer!

Or, ce qu’il est ici important de savoir c’est le fait qu’en fonction de la Loi de la Pesanteur Spirituelle, après la séparation définitive entre l’âme et le corps terrestre, donc après le détachement du cordon de liaison, l’âme, ainsi libérée du corps astral et du corps terrestre, s’élève ou, au contraire, sombre, dans le Monde fin-matériel (incluant le « royaume intermédiaire »), vers le haut ou vers le bas, jusque où son entourage a la même densité et donc la même pesanteur que lui. Pas avant!

Cela veut dire que tout ce que, en fonction de leurs récits, les « experiencers » ont expérimenté dans le supposé « au-delà » ne se trouvait, en réalité, que dans l’« antichambre » de l’Au-delà, pas encore le lieu de séjour « définitif » (du moins le temps qu’ils évoluent, vers le haut ou vers le bas) où une âme doit se rendre en fonction de sa propre pesanteur, légèreté ou lourdeur. Naturellement, c’est le « petit détail » qui change … tout!

C’est un peu comme un hôtel multi-catégories: Le hall de réception est magnifique, parce qu’il est prévu pour « tout le monde ». Ensuite les clients se présentent à la réception, et là on les aiguille vers l’endroit précis prévu pour eux, soit vers une suite royale, soit vers une « chambre de bonne » sous les toits, avec sanitaires sur le palier. Évidemment, il y a beaucoup plus de chambres de bonnes que de suites royales! A noter que la métaphore n’est pas parfaite parce que la chambre de bonne, en l’occurrence, ce serait plutôt … à la cave!

.

Interview de Jeffrey Long

.

.

Pour aller plus loin (articles privés nécessitant, pour être vus, d’être enregistré et connecté):

Que se passe-t-il au décès de l’être humain?

Que se passe-t-il pendant une expérience de mort imminente?

.

Anges dans un paysage céleste

Anges dans un paysage céleste

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    La mort imminente est-elle la même chose que la mort?

    Non est la réponse à cette question.

    Je pense que la mort imminente est une bonne opportunité donnée à ces personnes de vivre un processus au moment de la mort terrestre qui attend, plus ou moins dans les mêmes proportions, ce qui nous arrivera à tous.

    Leurs expériences peuvent servir à tous ceux qui, ouverts à leurs voix intérieures peuvent saisir l’essentiel de ces expériences pour se réorienter à temps.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *