Ecole de l'art de vivre

L’École de l’Intuition

par | 22 Nov 2023 | Bienvenue, Enseignements Spirituels, Eveil Spirituel | 2 commentaires

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

L’École de l’Intuition

.

«Assez sait qui vivre sait!».

(Proverbe)


Apprendre à vivre – Apprendre L’Art de Vivre

L’École de L’Art de Vivre, l’École de la Vie, c’est l’École de l’Intuition. Ce Concept révolutionnera le monde!

Car le Travail qui est à faire ici, dans l’École de L’Art de Vivre, ce n’est fondamentalement pas que des enseignants instruisent des élèves – encore que, vis-à-vis de disciplines précises, cela ne soit pas interdit! -,  mais c’est le Travail visant au Réveil de l’Intuition dans l’être humain, seule capable de lui apprendre ce qu’il a besoin de savoir.

C’est donc fondamentalement la vie elle-même, l’expérience vécue, qui est notre Instructrice, seule La Vie est notre Enseignante! Les êtres humains, même appelés pour cela, ne sont détenteurs que d’un savoir partiel, ne peuvent être que de simples aides à cette fin.

Lorsque quelqu’un s’efforce, avec son intellect, d’apprendre le savoir qu’un autre a rassemblé pour lui-même, il s’insère dans une forme étrangère pour lui. Or, ce qui est bon pour l’un(e) ne l’est pas forcément pour l’autre! C’est pourquoi chacun doit s’efforcer, seul, de découvrir son chemin dans le Monde où il se trouve, dans ce qui lui apparaît comme la Création.

Cela ne veut pas dire, non plus, que l’on ne peut pas recevoir d’aide de la part des autres – bien au contraire, certains autres peuvent beaucoup aider au Réveil de l’Intuition! -, mais, en ce cas, l’aide réside soit dans l’accompagnement de l’autre sur son propre chemin, ce en quoi il sera bien plus aidé, par exemple, par une bonne question que par la mise à disposition d’un savoir déjà tout élaboré, soit, lorsque l’autre est aussi devenu fort, dans l’échange volontaire, sur un pied d’égalité, avec lui.

Le but est, en effet, non pas que, toujours, le plus fort domine le plus faible – encore que, si le faible veut rester faible, cela soit conforme à la Loi de la Création! – mais que – si possible – tous deviennent forts!

De ce point de vue, le Concept de l’École de L’Art de Vivre est extrêmement original. Il débouche sur une formation vivante, interactive, c’est-à-dire, bilatérale, assurée par de nombreux acteurs, dont le but est l’éveil – ou le Réveil -, car elle s’est souvent endormie! – de l’Intuition spirituelle.

L’Intuition Spirituelle

Car l’Intuition – l’on pourrait dire aussi la Sensibilité de l’esprit – l’Intuition propre  de chaque être humain – est le meilleur Guide, en chaque circonstance, pour l’être humain. Elle n’a rien à voir avec le sentiment, le senti-mental – qui n’est que la sensibilité de l’intellect, mais est un Ressenti vivant, donc spirituel, provenant donc de l’esprit de l’être humain, et se manifestant en lui, grâce à la transmission assurée par son cervelet, simultanément, dans le plexus solaire.

Alors que l’intellect est toujours limité à ce qui a déjà été expérimenté dans le passé [1], l’Intuition permet de trouver des solutions neuves à tous les problèmes se manifestant dans le présent. C’est là sa grande supériorité.

Elle est Connaissance immédiate: l’on sait parce que l’on sait; rien n’est plus puissant que l’Intuition, lorsqu’il s’agit réellement d’Intuition! Car il en est beaucoup à s’illusionner et à parler de leur intuition, alors qu’il s’agit tout à fait d’autre chose, seulement, en fait, de leur imagination, laquelle est, trop souvent – comme l’on dit – «la folle du logis»… L’imagination n’a donc rien à voir avec l’Intuition, car l’imagination, à nouveau, provient seulement de l’intellect et du sentiment, dérivant, lui, de l’intellect et des instincts.

Si quelqu’un ne sait pas si ce qu’il ressent est Intuition ou seulement imagination – donc illusion! – ou senti-ment (qui, parfois, ment!), c’est que ce n’est pas de l’Intuition!, car lorsque l’on éprouve une Intuition l’on ne se demande pas si cela en est, tant l’impression d’évidence naturelle est forte! L’on ne sait pas pourquoi l’on sait, mais l’on sait que l’on sait, et rien ne peut s’opposer à cela! Il y a donc là, pour le chercheur sérieux, un critère de reconnaissance.

C’est, du reste, souvent lorsque l’on se heurte à quelque chose que l’Intuition s’éveille. La routine n’éveille pas l’Intuition, mais seulement le Nouveau, le soudain, l’inattendu, qu’il soit agréable ou désagréable.

C’est bien pour cela que les écoles, trop souvent, à cause de leur caractère habituel et répétitif, n’éveillent pas l’Intuition, mais ne font que stimuler l’intellect et la mémoire intellectuelle, laquelle n’a rien à voir – car purement terrestre – avec le souvenir intuitif, donc spirituel.

Si le vécu est si important pour l’être humain, c’est parce que l’appris, de façon générale, comme tout le reste de gros-matériel, reste sur Terre, lorsque l’âme quitte la Terre pour l’autre Monde, seul son vécu – donc ce qu’elle a ressenti avec son Intuition – elle l’emmène avec elle, rien d’autre!

Et c’est uniquement ce vécu qui va lui être utile pour sa nouvelle vie dans l’autre Monde!

Cela veut dire que tous les diplômes intellectuels pour lesquels, sur Terre, tant d’êtres humains, en une véritable «intellectolâtrie», gâchent tant de temps et d’énergie, de l’autre côté cela compte absolument pour rien, pour la simple et bonne raison que cela a tout simplement cessé d’exister: l’abandon du corps mort – ainsi que la mort du corps! – par l’âme l’empêche, désormais, d’utiliser les ressources du cerveau qui étaient mises à sa disposition uniquement pendant le temps que dura son incarnation, cependant que la décomposition du cerveau terrestre efface, tout simplement, tout ce qui y était enregistré, tandis que seul le réellement vécu, lui, s’est imprimé sur l’âme, pour arriver à faire partie d’elle-même.

C’est le vrai sens de la maxime: «La culture, c’est ce qui reste lorsque l’on a tout oublié!». L’être humain oublie rapidement tout ce qui n’est qu’intellectuel, pour ne retenir durablement que ce qui est réellement devenu vivant – et donc impérissable! – en lui et qui est capable de se réveiller à tout moment, longtemps après que la mémoire purement intellectuelle ait complètement oublié tout le reste, qui, en réalité, n’avait qu’une importance éphémère, donc relative, uniquement liée à l’espace et au temps terrestres!

Une École pour cultiver L’Art de Vivre

Une École de L’Art de Vivre, ce n’est donc, fondamentalement, pas une école pour apprendre – et, en particulier, apprendre des choses qui ne peuvent servir qu’à la maîtrise de la matière la plus grossière sur Terre mais ne seront d’aucune utilité dans l’autre vie, dans l’autre Monde – mais bien une École pour vivre et réveiller le Savoir en soi! Un Savoir qui ne sera pas utile que sur Terre mais servira aussi à l’après-mort ou après-vie, puisque c’est la même chose! Là est la différence fondamentale.

Pour éviter ce risque d’enlisement de la plupart des écoles existantes – sinon toutes -, l’École de L’Art de Vivre se doit de fonctionner autrement: Recherche intense des véritables Objectifs de la Formation, diversité des Enseignants et des Enseignements, vaste étendue des champs de Savoir, voire même, parfois, interversion entre la place d’Enseignant et celle d’Enseigné, et, surtout, Recherche permanente de l’expérience vécue. C’est en ce sens que veulent aider les animateurs-formateurs de l’École de L’Art de Vivre.

Trop souvent, les enseignants, bardés de diplômes intellectuels mais très ignorants vis-à-vis des véritables et incisives questions de vie, se soucient bien davantage de briller par leur savoir – très souvent exclusivement intellectuel – devant leur auditoire, donc leurs élèves, que d’apporter à ceux-ci ce qui leur est véritablement vital. Cela devra cesser un jour, et plût au Ciel que ce jour soit proche! [2]

En attendant, l’École de L’Art de Vivre s’attelle à un travail de pionnier, qui, jusqu’ici, a, depuis fort longtemps, peu ou pas du tout été fait: considérer d’abord qu’un élève est fondamentalement quelqu’un en état d’élévation et que la Tâche de l’Enseignant consiste donc à l’aider à s’élever.

C’est aussi cela que l’on appelle l’é-ducation (« éduquer »: « é » comme « esprit » – « duquer » vient du verbe latin « duco, ducis, durere »: « conduire »): Conduire l’Esprit sur le Chemin ascendant. Cela ne se fait, du reste, pas uniquement par la parole mais aussi par le … Silence!

Nécessité de l’Enseignement

Étant donné que chaque vie terrestre est une école, l’être humain a aussi besoin d’Enseignements purs et vrais pour nourrir son esprit.

Si le mot «Enseigner» et ses dérivés, relativement à Jésus et à Son Enseignement, revient 112 fois dans le Nouveau Testament (58 fois dans les Évangiles), ce n’est sans doute pas par hasard…

Exemples:

Jésus Lui-même a beaucoup enseigné:

«J’étais tous les jours parmi vous, enseignant dans le Temple, et vous ne m’avez pas saisi.» (Marc XIV, 49).

Les Apôtres de Jésus, mandatés par Lui, ont aussi enseigné, mais ce qu’ils disaient ne venait fondamentalement pas de leur sagesse purement humaine:

«Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz; car le Saint Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.» (Luc XII , 12).

Mais qui va donner ces précieux Enseignements? Des professeurs sortis d’une université? Non! Des êtres humains dotés d’une Faculté d’Intuition plus affinée que celle des autres. Cet «affinement» ou «affinage» de l’Intuition ne se travaille naturellement pas avec l’intellect et ne peut faire l’objet de la remise d’aucun diplôme. C’est uniquement par un permanent état de Veille de l’esprit que l’Intuition peut se développer et s’affiner. L’Intuition plus fine doit simplement, chez ceux qui en sont porteurs, se reconnaître par l’exercice de l’Intuition personnelle des autres.

Le Langage de la Création

L’une des premières choses que reconnaît un esprit intuitif, c’est que le Monde dans lequel il se trouve n’est absolument pas le produit du «hasard» ou de l’«arbitraire», mais est, tout au contraire, une «Création» existant avec un Dessein bien déterminé de Son Créateur. L’on parle beaucoup de la création artistique, littéraire, musicale, etc., cela peut être considéré comme juste dans une certaine mesure, mais dans une certaine mesure seulement,  seulement de façon métaphorique, car, en réalité, l’être humain ne fait que former (il est incapable de créer « ex nihilo » ne serait-ce qu’un grain de sable!), car il n’y a qu’Un Seul véritable Créateur.

La Création entière est le Langage de Celui Qui l’a conçue. Le Travail à réaliser pour chaque créature est donc d’apprendre à comprendre ce Langage pour comprendre la Volonté du Concepteur, car ce n’est que dans la reconnaissance et l’accomplissement de cette Volonté que la créature peut avoir un fonctionnement harmonieux. Elle ne peut, à cet égard, prétendre savoir mieux que son Créateur. C’est Lui, en effet, Qui connaît exactement les possibilités et les limites de chacune de Ses créatures.

Celui qui a reconnu ce Principe de base appréciera, à sa juste valeur, l’aide à la reconnaissance du Langage du Créateur de tout {ce qui existe}, que peut lui apporter l’École de L’Art de Vivre, car c’est précisément l’objet principal de son activité.

Comprendre le Langage du Créateur, c’est reconnaître les Lois existant dans la Création, c’est-à-dire aussi ce que l’on appelle plus familièrement les «Lois de la Nature», et leur Activité, c’est-à-dire, en particulier, comment elles agissent dans le destin de l’être humain, l’élevant ou l’abaissant, selon la manière avec laquelle il se comporte au sein du Mécanisme Cosmique.

Cet effort de compréhension relève d’une activité de l’Intuition, car elle seule peut vraiment reconnaître l’Activité des Lois. Car à chaque Loi de la Création correspond une Faculté de l’esprit humain!

Voilà le programme! Un programme réjouissant! Un programme de longue haleine! Un Programme pour la vie!

Le triste bilan de l’être humain d’intellect s’étale sous nos yeux; mais qui sait de quoi sera, demain, capable l’être humain d’Intuition?

À tour de rôle élève et/ou Enseignant, la Vie nous fait jouer les deux.

Mais, de même qu’avant de commander il faut savoir obéir, avant d’enseigner il faut savoir s’instruire, avant de donner il faut savoir recevoir.

Car, ainsi que le disait l’Apôtre Paul: «Qu’as-Tu que Tu n’aies reçu?».

Et n’oublions jamais que le véritable Savoir provient uniquement de l’expériencevécue!

Alors, quel que soit notre rôle, à un moment ou à un autre, aujourd’hui élève, demain Enseignant, jouons-le bien!

 

L’École de L’Art de Vivre

 

==================

Notes:

[1] Lire, notamment, à ce sujet, les textes «Le fonctionnement de l’être humain» et «Les ravages {de la domination} de l’intellect».

[2] A ce sujet, on lira avec profit le poème: «A l’école».

.

Montagne et Lac avec reflet

Montagne et Lac avec reflet

2 Commentaires

  1. Favre Janine

    « La Création entière est le Langage de Celui Qui l’a conçue. Le Travail à réaliser pour chaque créature est donc d’apprendre à comprendre ce Langage pour comprendre la Volonté du Concepteur, car ce n’est que dans la reconnaissance et l’accomplissement de cette Volonté que la créature peut avoir un fonctionnement harmonieux. »

    J’ai relevé cette phrase, car elle résume le travail que j’ai effectué depuis plus de vingt ans. J’en suis maintenant dans l’aboutissement de mes conclusions avant mon départ de cette Terre dans peu d’années.

    Une de ces conclusions formée par expérience vécue est que l’étude des Lois de la Création est le fondement de tout savoir précis et incontestable (donc de toute école spirituelle), savoir devant lequel tous devront s’incliner, car il n’est pas relatif au genre du chercheur, il est de nature immuable, incontestable pour tous…

    En ce qui concerne les Lois de la Nature, il n’y a pas que l’intuition à mobiliser, il y a l’observation, et le questionnement. Il y aussi une Science nouvelle à étudier, car il s’agit d’un savoir précis en émergence. Car ces Lois sont manifestées dans le visible aux yeux, elles se manifestent en reflet du Haut invisible telles des images qui permettent de comprendre l’invisible.

    Dans mes conclusions, il y a trois Livres à connaître, avec l’aide, oui, de l’intellect serviteur! Ils sont le Livre du Père: non écrit en mots: Son Œuvre: notre Terre, qui est le reflet, la confirmation de la Révélation donnée par les Paroles du Fils de Dieu et du Fils de l’Homme.

    Il est, selon moi, un peu court de dire que tout vient à l’intuition, alors qu’il faut mouvoir avec effort la pensée non linéaire dans la lecture des Écritures et dans leur approfondissement suivi d’une réflexion.

    Je le dis également sans prétention, mais par conviction.

    Janine Favre

    Réponse
  2. Deh Assy

    Très bonne introduction pour notre École de L’Art de Vivre.
    Sans présomption et en toute humilité.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *