Ecole de l'art de vivre

L’agonie de Jésus au Jardin de Gethsémani

par | 28 Mar 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels | 1 commentaire

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

L’agonie de Jésus au Jardin

de Gethsémani

.

Le Récit de l’Agonie de Jésus à Gethsémani, selon les Évangiles

Le Jeudi-Saint marque le début du Triduum pascal (ou « Triduum Sacrum ») commémorant et célébrant la passion, la mort et la Résurrection de Jésus.

Dans les trois Évangiles ditsparce qu’il se ressemblent – « synoptiques » (Marc, Matthieu, Luc), Gethsémani ou Gethsémané (en grec ancien: ΓεΘσημανή, Gethsēmani, en hébreu: גת שמנים, en araméen: גת שמנא, Gat Šmānê, «le pressoir à huile») est le lieu où – après qu’Il ait célébré la Cène au Cénacle (aussi appelé – dans les Évangiles – « Chambre Haute »), avec Ses 12 Apôtres (y compris Judas Ischariot, qui va Le livrer, peu après, aux sbires à la solde du Sanhédrin), Jésus S’est rendu pour y prier juste avant son arrestation (commémorée sous le nom d’«Heure Sainte»).

Le Jardin de Gethsémani sur le Mont des Oliviers, en face le Temple, était un grand domaine qui, durant les fêtes juives – les auberges étant pleines -, abritait la foule ne sachant pas trop où se loger. Là, dans le petit jardin juste à gauche de la Basilique des Nations – laquelle est supposée renfermer le rocher où Jésus pria et vécut Son agonie – se trouvent des oliviers que l’on dit bi-millénaires (du moins en ce qui concerne les souches), donc datant de l’Époque de Jésus….

.

Oliviers millénaires du Jardin de Gethsémani

Oliviers millénaires du Jardin de Gethsémani – Crédit

.

Dans l’Évangile de Jean, l’épisode de la Prière de Jésus auprès des Disciples  endormis n’est pas mentionné. Il est possible que la raison pour cela soit que le quatrième (dans l’ordre chronologique!) Évangéliste, écrivant longtemps après les trois premiers et sachant ce qu’ils avaient déjà relaté, ne juge pas nécessaire de le rapporter aussi (surtout s’il n’a rien de plus à en dire) et en vient tout de suite à l’arrestation de Jésus, dans un jardin dont il ne précise le nom que plus tard, après que Jésus et trois de Ses Disciples, Pierre, Jacques, et Jean (donc, vraisemblablement  lui-même), soient allés «de l’autre côté du torrent du Cédron».

Sur la base des informations fournies par l’Évangile de Jean, la Tradition en a déduit qu’il s’agissait d’une oliveraie située au pied du Mont des Oliviers à Jérusalem, qui sera précisément identifiée au IVème siècle de l’Ère chrétienne, sous l’impulsion de Hélène, la mère de l’empereur romain Constantin Ier, et qui, aujourd’hui encore, s’appelle toujours « Gethsémani ». C’est juste à l’entrée de ce jardin qu’au bord de la route est édifiée la « Basilique des Nations ».

Selon l’Évangile de Jean, Jésus et Ses Disciples franchissent le torrent du Cédron et gagnent ce jardin où, probablement, Il était déjà venu avec Ses Disciples. Par exemple, un peu plus haut, à droite, se trouve l’oratoire appelé « Dominus flevit » marquant l’emplacement et commémorant l’épisode où Jésus avait pleuré sur la ruine de Jérusalem, alors encore à venir…

Judas Iscariote, qui sait où se trouve Jésus avec les Apôtres qui L’accompagnent, y conduit, quelques heures plus tard, les gardes du grand-prêtre Anne envoyés pour L’arrêter. Le rôle de Judas est de mener cette milice «munie d’épées et de bâtons», qui n’a pas vraiment besoin d’indicateur pour reconnaître Jésus, déjà bien connu de tous, mais qui devait probablement ignorer où Il se trouvait exactement à ce moment précis, ce qui leur était indispensable pour qu’ils puissent L’arrêter.

Pendant qu’Il est Seul en Prière, Jésus, assisté de plusieurs Anges, transpire du Sang et de l’Eau, et fait cette Prière à Son Père:

«Père, si Tu le veux, éloigne de moi cette coupe; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la Tienne.».

Le Récit de l’Agonie de Jésus selon « Le Livre de Jésus, l’Amour de Dieu »

La récit reproduit ci-dessous est extrait du « Livre de Jésus, l’Amour de Dieu »:

« Après le Repas [NDLR: Il s’agit du « Dernier Repas » – Le Repas de la Cène], Jésus alla avec les Disciples, à travers la nuit tranquille, vers Gethsémani. Ils entrèrent dans le vaste jardin. Alors Jésus dit:

« Demeurez en arrière, Je veux aller plus avant dans le jardin pour prier. Mais vous, demeurez dans Ma Proximité, Jean, Jacques et André. ».

 

Agonie dans le Jardin des Oliviers - Bellini

Agonie de Jésus dans le Jardin des Oliviers – Bellini

.

Pierre pria:

« Pourquoi ne veux-Tu pas me laisser à Ton côté? N’en suis-je pas digne? »

Tristement, Jésus le regarda.

– « Sache que Je ne peux, présentement, avoir que des Croyants à côté de Moi, Pierre! Et sache que Tu seras oscillant comme un roseau dans le vent; car, avant que le coq n’ait chanté trois fois, Tu M’auras renié trois fois! »

« Seigneur », dit Pierre, affirmatif, « comment peux-Tu penser ainsi? Jamais je ne Te renierai, Toi, mon Seigneur! »

Jésus secoua la tête.

– « Dès à présent, Je veux Te pardonner, Pierre. ».

Sur ce, Il partit avec les trois Disciples. De nouveau, Jésus S’arrêta alors et dit aux Disciples:

– « Restez ici … et veillez! ».

Seul, Il alla plus loin, jusqu’à ce qu’Il ne ressente plus la proximité de personne. Alors Il S’affaissa sur une pierre et Se reposa. Et Jésus pria Dieu.

.

Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers

Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers – Andrea Mantegna

.

Il savait, maintenant, tout! Tout ce qui se tenait devant Lui. Le Bandeau était tombé. Il mena un combat avec le corporel, déposa, en cette heure, ce qui L’unissait si intimement à l’Enveloppe. Le hérissement fut si fort qu’Il ressentit douloureusement les Lois de Son Père en Lui, dans le corps. En Lui-même, Jésus dut vivre d’expérience combien toute atteinte envers la vie impose des douleurs à l’âme, {des douleurs} qui la paralysent pour longtemps.

 

Jésus au Jardin des Oliviers - Andrea Montegna

Jésus au Jardin des Oliviers – Andrea Mantegna

.

Jésus vécut le meurtre par avance et le supporta aussi longtemps {que nécessaire}, jusqu’à ce qu’Il {l’}eût surmonté. Pour Jésus, l’intervention illégale dans le cours d}es Lois Divines était plus difficile à supporter que pour un être humain {normal}. Sans cette heure {vécue} à Gethsémani, les êtres humains auraient dû voir souffrir Jésus avec une telle insistance qu’ils n’auraient pu supporter {la vue de} la fin de Sa mort [1] corporelle. Sans préparation, Jésus aurait à peine pu trouver la délivrance vis-à-vis des douleurs corporelles, car Il était, oui, Divin!

Et Dieu préserva Son Fils de ce qu’Il soit contraint de Se découvrir devant les êtres humains et {Il} Lui envoya des Aides qui furent près de Lui et Le réconfortèrent. Un Ange descendit et fortifia le Combattant avec une Force nouvelle.

.

Un Ange réconforte Jésus

Un Ange réconforte Jésus

.

Lorsque tout fut terminé, Jésus Se releva et marcha de nouveau vers les Disciples. Son Visage était transfiguré. Mais Il les trouva en train de dormir. Alors Il les réveilla et leur dit:

– « Ne pouviez-vous veiller une heure, ainsi que Je vous l’avais demandé? Venez, l’Heure est là! ».

Ils quittèrent le Jardin de Gethsémani et trouvèrent les autres Disciples, à l’entrée, également endormis.

Là Jésus ne dit aucun mot et partit devant, tandis que Jean réveillait les autres pour qu’ils suivent aussi.

De loin s’approchaient des pas, et, bientôt, dans l’obscurité, surgirent des hommes, qui étaient armés d’épées.

.

Arrestation de Jésus

Arrestation de Jésus – Tieppolo

.

En tête, cependant, marchait {quelqu’}un qui ne se tenait que péniblement debout … Judas.

Lorsqu’ils eurent atteint Jésus, il s’avança et dit, {tout} en s’approchant tout près de Jésus et {tout} en L’embrassant, de surcroît, sur la joue:

– « Sois salué, Maître! ».

C’était {là} le signe pour les soldats. Ils saisirent Jésus et Le ligotèrent. Pierre voulut intervenir. Les autres Disciples n’avaient toujours pas compris de quoi il s’agissait. Alors Jésus dit à Pierre:

– « Laisse-les faire ce qui leur a été ordonné, Pierre! ».

Et Jésus suivit les soldats volontairement.

Le convoi passa devant une femme qui se tenait sur le bord du chemin et voulait aller à Jésus … {c’était} Marie. Elle vit Jean et Jean la vit et lui revinrent les paroles que Jésus, il y avait longtemps, lui avait dites. Jean s’occupa, par conséquent, de Mère Marie et la reconduisit à son habitation.

Les guerriers conduisirent Jésus devant la maison du grand-prêtre, ainsi que cela leur était commandé. Caïphe sortit. Son regard toisa Jésus. Jésus ferma les yeux. Alors Caïphe se mit en colère et ordonna:

– « Qu’il soit remis entre les mains du gouverneur romain, Ponce-Pilate. Conduisez-le là-bas! ».

Les soldats bousculèrent Jésus, et Il les suivit de nouveau. Devant la maison de Ponce-Pilate se tenait la populace, qui avait déjà appris la nouvelle selon laquelle Jésus avait été arrêté, et elle attendait le convoi.

La porte de la cour était largement ouverte. Les soldats entrèrent avec leur prisonnier, suivis des Disciples et du peuple, qui poussait des cris perçants.

Dans la cour se tenait le Romain qui, à Jérusalem, occupait la place d’administrateur de région, et il attendait avec ennui Celui Que les pharisiens lui remettaient. Que pouvait-il bien se cacher derrière cet Être humain, que les Juifs eux-mêmes accusaient? Lorsque Jésus Se tint devant lui, il L’examina brièvement, puis il Le questionna:

« Tu es donc Celui Qui Se nomme Roi des Juifs? Pauvre misérable {que Tu es}, comment peux-Tu être aussi fou de grandeur? ».

« Il a encore affirmé plus! », hurla le peuple. « Il a dit qu’Il était le Christ, le Fils du Dieu vivant! »

« Cela ne me soucie pas », murmura Pilate. Puis il se tourna de nouveau vers Jésus: « Est-ce vrai ce que disent les prêtres? As-Tu voulu Te faire couronner Roi des Juifs? ».

Les Disciples attendaient ardemment que Jésus, à présent, dise non, mais Jésus ne répondit pas au Romain. Alors Pilate dit:

« Surveillez-le. Il sera encore temps demain de l’interroger. Il semble inoffensif. ».

Là-dessus, il disparut dans la maison.

Épouvantés furent les Disciples, lorsque la populace osa s’approcher de Jésus et Le molesta. Les soldats s’étaient assis dans un coin de la cour et jouaient aux dés. Ils ne faisaient plus attention au prisonnier, qui les avait si volontiers suivis et qu’ils considéraient aussi comme inoffensif, tout comme Pilate.

Mais le peuple s’amusait avec Lui, Qui était assis sur une botte de paille et ne bronchait pas, quoi qu’il arrive. Ils crachèrent sur Lui et Le raillèrent. Ils tressèrent une couronne d’épines et l’enfoncèrent sur la tête de Jésus, de sorte que le sang coulait sur Ses tempes. Ils Lui arrachèrent Son manteau de Ses épaules et Le frappèrent.

.

Couronnement d'épines - Van Dyck

Couronnement d’épines – Van Dyck

.

Jésus, cependant, avait fermé les yeux, et une rougeur de honte se répandit sur Son Visage. Jésus avait honte pour les êtres humains! Les Disciples, cependant, allèrent trouver les soldats et les prièrent de mettre un terme {à tout cela}. Ceux-ci n’y firent pas attention. Alors Jacques saisit l’un d’eux par le bras et le força à lever le regard.

« Va-s-y et chasse le peuple dehors », pria-t-il.

Le Romain regarda le Disciple, étonné. L’implorante demande {qu’il vit} dans les yeux de cet être humain le toucha. Malgré cela, il dit dédaigneusement:

– « Vous les Juifs, vous êtes si pitoyables que vous ne pouvez respecter ni protéger vos propres frères! »

« N’y a-t-il pas partout de la racaille, {et} aussi à Rome? », questionna Jacques.

Alors le Romain se leva et s’approcha des hordes sauvages.

« Laissez-le, sinon je vous fais chasser! », cria-t-il aux êtres humains rudement. Alors ils laissèrent Jésus {tranquille}.

Bientôt arriva aussi Jean dans la cour. Il revenait de chez Marie et regarda aux alentours, cherchant les Disciples. Alors son regard tomba sur Jésus.

« Seigneur! », s’écria-t-il, et, déjà, il était près de Lui.

Jésus n’avait entendu que ce cri. Il ouvrit les yeux et regarda le douloureux visage de Jean.

Puis Il baissa de nouveau les paupières, et Jean ramassa le manteau et en couvrit les épaules de son Seigneur. Puis il s’assit à côté de Lui et attendit avec Lui toute la nuit. Il voulut ôter la couronne d’épines, mais Jésus l’en empêcha de la main. Alors Jean n’osa pas Le toucher.

Alors commença enfin à poindre le matin…

 

==================

Note:

[1] Note du traducteur: «Sterben» (substantif): «(fait de) mourir» (processus); différent de «der Tod»: «la mort» (la réalité en soi).

 

– Extrait de « Le Livre de Jésus, l’Amour de Dieu ». –

 

Le crucifix

Le poème « Le Crucifix », extrait des « Nouvelles Méditations Poétiques » d’Alphonse de Lamartine, est le reflet de son grand attachement au Christ:

«Tu sais, Tu sais mourir! Et Tes larmes divines,
Dans cette nuit terrible où Tu prias en vain,
De l’olivier sacré baignèrent les racines
Du soir jusqu’au matin!

De la croix, où Ton œil sonda ce grand mystère,
Tu vis Ta mère en pleurs et la Nature en deuil;
Tu laissas comme nous Tes amis sur la terre,
Et Ton corps au cercueil!

Au nom de cette mort, que ma faiblesse obtienne
De rendre sur Ton sein ce douloureux soupir:
Quand mon heure viendra, souviens-Toi de la Tienne,
Ô
Toi Qui sais mourir!»

– Nouvelles Méditations poétiques (1823) –
– Alphonse de Lamartine (1790-1869) –

.

Agonie de Jésus à Gethsémani

Agonie de Jésus à Gethsémani

 

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    Avec cela nous nous plaignons d’injustice sur Terre!

    Mille fois honte à nous pour avoir fait ou laisser faire souffrir L’Amour de Dieu venu nous porter secours dans ces profondeurs.

    Seigneur Jésus, Christ Amour de Dieu, nous Te demandons pardon selon les très saintes Lois de Ton Père L’Éternel, notre Dieu!

    Que Sa Volonté soit maintenant faite aujourd’hui sur Terre comme au Ciel, afin de la délivrer du mal, des ténèbres et de tout ce qui est hostile à la Lumière!

    Amen!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *