Ecole de l'art de vivre

La Loi de l’Effet de Réciprocité

par | 28 Fév 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels | 0 commentaires

  1. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

  2. "La fausse conscience." Dans certaines expressions populaires figure le mot "conscience". Il est employé de diverses manières. Prenons quelques exemples…

  3. Le Miracle de Cokeville On peut retenir de cette histoire que nous ne sommes pas seuls. Et que, bien orientés,…

  4. La Maternité Article mettant en lumière l'amour maternel. Merci à l'auteur de l'article pour avoir donné des éclaircissements assez détaillés…

  5. "La Loi du Mouvement" Dans le cadre d'un sport quelconque, quel que soit ce dernier, l'être humain est capable de…

  6. Nous ne nous lasserons jamais de toutes ces Paroles bienveillantes que nous a laissées Jésus dans l'espoir de notre murissement…

Archives

.

La Loi de l’Effet de Réciprocité

.

La Loi de l’Effet de Réciprocité – aussi appelée « Loi de la Fonction de Réciprocité », « Loi de Cause à Effet », « Loi de la Causalité », « Loi du Retour », « Loi des Semailles et des Moissons » etc., est la troisième de la Triade composée par les trois principales Lois de la Création, la première étant la Loi de la Pesanteur Spirituelle et la seconde la Loi de l’Attraction du Genre Semblable.

Bien qu’elle agisse dans toute la Création et dans tous les domaines – et ne se limite donc pas à l’activité humaine -, une Phrase la formule à la perfection: « L’être humain récoltera ce qu’il aura semé. ». Ceci est valable pour toutes ses semences qu’elle que soit leur nature, autant pour les semences agricoles que pour les semences des intuitions (formes du vouloir ou démons) pensées (formes-pensées ou fantômes) des paroles et des actions.

Si l’être humain sème du blé, il ne récoltera pas du seigle, ni du riz s’il sème de l’avoine. C’est exactement la même chose dans le Monde fin-matériel. Il ne pourra pas récolter l’Amour s’il a semé la haine, ni le Bonheur s’il a semé le malheur!

Bien qu’on ne la trouve pas telle quelle dans les Évangiles attribuée à Jésus, cette Parole Lui est souvent attribuée. Dans la Bible, c’est, en fait, dans une Épitre de Paul qu’il est possible de la trouver. Naturellement, cela ne signifie pas pour autant que Jésus ne l’ait pas dite, mais il n’est pas possible de le justifier en partant de la Bible.

Dans l’Évangile, justement, l’on trouve cette Parole, un peu énigmatique, de Jésus disant:

« C’est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. » (Matthieu XII-31)

« Je vous le dis, en Vérité, tous les péchés seront pardonnés aux fils des hommes, et les blasphèmes qu’ils auront proférés; mais quiconque blasphémera contre le Saint Esprit n’obtiendra jamais de pardon: il est coupable d’un péché éternel. » (Marc III-28)

« Et quiconque parlera contre le Fils de l’Homme, il lui sera pardonné; mais à celui qui blasphémera contre le Saint Esprit il ne sera point pardonné. » (Luc XII-10)

Quel que soit l’Évangéliste, l’idée qui ressort est donc que, à l’inverse de ce qui se passait avant, les péchés contre le Saint Esprit. Mais qui est le Saint Esprit ou Esprit Saint? Il est généralement vu comme la troisième Personne de la Sainte Trinité. Et, alors que la Loi de la Pesanteur Spirituelle est liée à Dieu le Père et la Loi de l’Attraction du Genre Semblable à Dieu le Fils (Jésus le Fils de Dieu), la Loi de l’Effet de Réciprocité est liée à Dieu le Saint Esprit.

La Révélation se fait, en effet, en trois temps. Au moment où Dieu le Père a dévoilé Sa Sainte Volonté, en particulier les Dix Commandements, aux êtres humains, via Moïse, il s’agissait principalement, en Israël, de mettre en place et de cultiver la Pureté en tant que condition de la Venue de l’Amour avec Jésus. La Pureté est, en effet, le Chemin sur lequel s’avance l’Amour. Il ne saurait en emprunter aucun autre.

La Loi de la Pesanteur est celle qui permet de reconnaître le degré de Pureté existant chez un être ou dans un lieu. Plus un être se tient haut et plus il est pur, et, inversement, plus il est bas, et plus il est impur.

En tant qu’Incarnation de l’Amour, Jésus a annoncé que les péchés contre le Père et le Fils pouvaient encore être pardonnés, mais que ceux contre l’Esprit ne seraient plus pardonnés. Ce faisant Il annonçait, après le Règne de la Pureté et celui de l’Amour, allant de pair avec la mise en place mondiale de la Loi de l’Effet de Réciprocité et s’ajoutant aux deux autres comme leur achèvement, l’avènement du Règne de la Justice.

La Logique spirituelle de cette parole c’est, tout simplement, que la Pureté et l’Amour peuvent pardonner, mais la Justice, Elle, se contente – conformément à sa nature et à sa raison d’être – d’apurer les comptes. N’est-ce pas, tout simplement, compréhensible et logique, si, un jour, la Longanimité Divine trouve une fin? Ce n’est, du reste, que – lorsque toutes les possibilités de rachat symbolique sont passées sans avoir été mises à profit – par l’expiation qu’une ou plusieurs fautes peuvent encore être rachetées.

Naturellement, sur un plan individuel, la Loi de l’Effet de Réciprocité – dont l’image est un boomerang revenant auto-activement sur son point de lancement – est en fonction depuis l’origine du Monde. Mais, avec la Venue du Règne du Saint Esprit, elle prend une vigueur toute nouvelle, car il s’agit maintenant, de la clôture de tous les cycles encore ouverts et du Règlement de tous les comptes

Les trois Lois Fondamentales ci-dessus évoquées sont les Pierres marquantes de la Volonté Divine! En une inflexible Justice d’airain, par les effets conjugués de ces trois Lois – en particulier la troisième -, pour chaque esprit humain, se déclenchent auto-activement, la récompense ou le châtiment!

Ce sont grâce à ces Lois que toute injustice est absolument impossible dans la Création. De par l’effet des Lois chaque esprit humain est précisément conduit vers ce à quoi, en fonction de son état intérieur, il appartient. Ce sont ses intuitions intimes et rien d’autre qui sont en cela déterminantes, parce qu’elles seules ont accès à la Force neutre traversant toute la Création.

Le véritable vouloir intime, dont son esprit est porteur, en fonction des Lois, façonne le monde dans lequel doit pénétrer l’âme lorsque, à la fin de sa vie terrestre, elle se libère de son corps terrestre gros-matériel, désormais inanimé. Là encore ne réside que la Justice la plus incorruptible.

 Parfaites, ô Dieu, sont Tes Lois.

.

Boomerang

Boomerang

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *