Ecole de l'art de vivre

Gandhi et la réincarnation

par | 12 Juin 2024 | Histoire, Enseignements Spirituels | 1 commentaire

  1. Article très intéressant... Mais je suis resté sur ma faim... Pour ma part, j'aurais souhaité que l'auteur approfondisse un peu…

  2. "Les Paraboles expliquées - Les Images" Ce texte est un magnifique tableau dans lequel chaque conseil prodigué par Jésus y…

  3. En réponse à Jacques... Permettez-moi de continuer sur votre lancée en disant que le Commandement "Aime ton prochain comme toi-même",…

  4. J'avoue que c'est une question très, très difficile... Bien que je n'aie pas l'expérience vécue - et au vu des…

  5. Merci, Anne-Marie, de cet évocateur exemple, qui pose bien la problématique. Cela tend à confirmer que seul l'amour sentimental peut…

  6. A Enyavlys: "Il me semble que le seul mensonge qui puisse trouver grâce au regard des lois divines, c’est le…

  7. A Claudy Blaise: Voulez-vous dire par là qu’aucun mensonge n’est légitime?

  8. «Le moi est haïssable!» «abnégation», «désintéressement», voire «altruisme». Cela résonne bien en moi et me permet de saisir et d'approfondir…

  9. Du vécu récent: Un homme se sait atteint d’un cancer et avec son épouse ils ont été informés qu’il n’y…

Archives

.

Gandhi et la réincarnation

.

MOHANDAS K. GANDHI (1869-1948)

Le « Mahatma » [« La grande Âme »] Gandhi était un philosophe, homme politique et apôtre indien de la non-violence.

Voici des extraits de lettres que Gandhi adressa à Madeleine Slade, spirituellement appelée « Mirabehn », la fille d’un amiral anglais, qui renonça aux plaisirs d’une vie confortable et bien assise pour suivre l’apôtre de la non-violence:

« Plus j’observe et j’étudie la vie, plus je deviens convaincu que le chagrin que l’on éprouve à la suite d’une séparation ou de la mort est, peut-être, la plus grande des illusions. Comprendre qu’il s’agit d’une illusion, c’est devenir libre.

La mort, ou la séparation de la substance, n’existe pas. Mais, pourtant, la tragédie en tout cela, c’est que, tout en aimant nos amis pour la substance que nous reconnaissons en eux, nous déplorons la destruction de l’insubstantiel qui recouvre la substance en son temps.

Pourtant, la véritable amitié devrait avoir pour but d’atteindre le tout à travers ce qui est fragmentaire. Vous semblez avoir découvert la vérité pour l’instant. Qu’elle demeure à jamais…

Ce que vous dites de la renaissance est profond. Ce n’est que bonté de la part de la Nature que nous ne nous souvenions pas de nos vies passées. À quoi bon connaître en détail les naissances innombrables par lesquelles nous sommes passés? La vie serait bien pénible si nous portions un aussi lourd fardeau de souvenirs. L’homme sage oublie délibérément beaucoup de choses; même un homme de loi [NDLR: A une époque de sa vie, Gandhi était avocat] oublie les cas dont il s’est chargé et leurs détails dès qu’ils sont réglés. Oui, «la mort n’est qu’un sommeil et un oubli»

Votre mère est en train de s’en aller doucement. Ce serait bien si la fin venait vite. Il est mieux de quitter un corps que l’on a usé. Souhaiter voir ceux qui nous sont les plus chers rester aussi longtemps que possible dans la chair est un désir égoïste qui provient de notre faiblesse ou de notre manque de foi en la survie de l’âme après la dissolution du corps.

La forme change sans cesse, sans cesse elle périt, mais l’esprit qui anime cette forme, lui, ne change ni ne périt. Le véritable amour est atteint quand on sait le transférer du corps à celui qui l’habite, puis qu’on réalise, nécessairement, l’unité de toute vie qui loge en d’innombrables corps. »

[La large vision que Gandhi avait d’une multitude de vies possibles lui donna le courage, au cours des nombreuses difficultés qu’il rencontra, de ne jamais cesser de poursuivre les objectifs qu’il s’était assignés.]

Si, pour vie maîtriser les sciences physiques, il vous faut consacrer une entière, combien de vies vous faudra-t-il pour maîtriser la plus grande force spirituelle que l’humanité ait connue? Car s’il s’agit de la seule chose permanente qui existe dans la vie, s’il n’y a que cette chose qui compte, alors quels que soient les efforts que vous consacriez à cette maîtrise, ils ne seront pas vains.

Ayant rejeté l’épée, il ne me reste rien à offrir à ceux qui s’opposent a moi que la Coupe d’Amour. C’est en leur offrant cette Coupe que j’espère les attirer vers moi. Je suis incapable de penser à une hostilité permanente entre l’homme et l’homme, et, croyant comme je le fais à la théorie de la renaissance, je vis dans l’espérance de pouvoir — sinon dans cette vie, du moins dans quelque autre naissance — embrasser l’humanité entière dans une fraternelle accolade. »

.

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    « Gandhi et la réincarnation »

    Avec un langage simple, il montre comment la réincarnation est une réalité qui n’a pas besoin de démonstration.

    Il suffit simplement de s’ouvrir pour la saisir.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *