Ecole de l'art de vivre

Leidenschaft schafft Leiden!

par | 26 Avr 2024 | Autres Articles, Dictionnaire | 1 commentaire

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

 Leidenschaft schafft Leiden!

 

 La passion engendre la souffrance!

.

Le mot [« Leidenschaft »] lui-même l’indique: « La passion engendre la souffrance ». Dans un monde où continuellement la passion est exaltée, où il faut absolument être « passionné », il est bon de se le rappeler. Un être humain en proie à la passion subit passivement quelque chose qui le dépasse; il a perdu la maîtrise de lui-même. Toutes ces passions, en réalité, ne sont que des passions de soi!

La passion est certes de l’amour,  mais c’est comme l’« amour-confiture » (j’aime la confiture) qui n’apporte rien à la confiture, mais tout à soi-même, c’est de l’amour de soi, c’est un amour égoïste! Par exemple, un homme, esclave de ses instincts, va dire à une femme: « Je vous aime ». En réalité, il ne cherche qu’à assouvir son désir sexuel, comme pour la confiture, il n’aime que … lui-même!

Dans les passions, il n’y a pas que l’ivresse des sens, l’immoralité, le jeu ou la boisson ou autres addictions. Un autre exemple de passion est la passion de la puissance terrestre et de la quête des avantages et des trésors terrestres. La passion brûlante gaspille la force corporelle (la force sexuelle), ainsi que la force spirituelle, laquelle n’est, en un tel cas, plus disponible pour la créativité et l’Essor de l’esprit dans la matière grossière.

Naturellement, ce genre de passions n’a rien à voir avec la « passion du Christ » en laquelle le mot « passion » a le sens – complètement différent – de « souffrance entièrement subie ».

Alors, s’il ne faut pas être passionné, que faut-il être? C’est tout simple, il faut être enthousiaste! Au lieu de chanter les louanges de la passion, chantons plutôt les louanges de l’Enthousiasme! L’étymologie grecque du mot « En Theos » nous indique déjà de quoi il s’agit: Avoir « Dieu en soi ». Naturellement, du fait de la possible ambiguïté, il s’agit tout de suite de bien préciser de quoi il s’agit ici précisément.

En effet, il est totalement exclu qu’un être humain puisse avoir DIEU en lui. De par son genre, l’être humain n’est pas divin (encore moins Dieu!) mais spirituel. Ce sont deux genres complètement différents. Le Divin est éternel et même « urewig » (= éternel depuis l’Origine, donc – si l’on peut dire! – éternel dans les deux sens: vers le passé et vers l’avenir).

L’esprit humain est aussi appelé à devenir éternel, mais seulement vers l’avenir, puisque, en tant que créature, il a eu un commencement. Lorsqu’il est dit ici « devenir éternel », pour avoir la notion réellement juste, une nuance doit, là aussi, être apportée. Le germe d’esprit, donc l’esprit lui-même, en tant que « substance » (si l’on peut parler de « substance spirituelle »!) est éternel depuis sa création.

Ce qui doit gagner l’éternité c’est l’enregistrement dont l{e germe d}’esprit est {devenu} le support, depuis qu’il existe. Si l’enregistrement est bon, il est conservé; s’il n’est pas bon, il est effacé. Mais s’il est conservé, c’est pour … l’éternité! Et c’est quoi cet « enregistrement »?, c’est, tout simplement, la personnalité! La personnalité de l’esprit

Alors, si en tant qu’esprit, l’être humain ne peut avoir DIEU Lui-même en lui, que peut-il avoir? Il peut avoir la Force de Dieu! C’est cela qu’il nous faut exalter: La capacité d’humblement recevoir la Force de Dieu. Cela n’a rien à voir avec la passion. Cela a tout à voir avec l’Humilité. Cela a tout à voir avec candidement se réjouir en tant qu’un enfant dans la Création.

.

Enfant Elfe

Enfant Elfe

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    « Candidement se réjouir, en tant qu’un enfant dans la Création ». N’est-ce pas là l’enthousiasme?

    Tout autre chose ne conduit qu à la décadence, loin de toute Lumière.

    Cette passion est un mirage du vrai bonheur, qui n’est autre que de se savoir créature dépendant entièrement de la Force de son Créateur.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *