Ecole de l'art de vivre

Pourquoi y a-t-il tant de souffrance sur la Terre? – Par Roselis von Sass

par | 26 Fév 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels, Moralité et comportement, Regards sur le Monde | 0 commentaires

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

Pourquoi y a-t-il tant de

 souffrance sur la Terre?

 

Par Roselis von Sass

.

C’est précisément la souffrance qui, de nos jours, oblige l’humanité à s’occuper un peu plus de son existence dans la Création. Il n’est plus possible à personne de vivre sourd et aveugle et de se mettre à part, car la souffrance arrive, d’une façon ou d’une autre, pour chacun. Soit riche, soit pauvre.., personne ne demeure préservé!

Pourquoi tant de souffrance sur la Terre? Pourquoi, d’ailleurs, l’être humain vient-il au monde? Rien que pour souffrir et mourir aussitôt après un plus grand ou plus petit nombre d’années? Où se trouve là le sens de la vie? Et pourquoi un Jugement Dernier et un Règlement des comptes? Et que dire du libre vouloir que — selon ce qu’on sait — possède l’être humain, s’il se trouve exposé à tous les coups du destin?

Pourquoi Dieu permet-Il tant d’injustices sur Terre? Les êtres humains furent-ils créés uniquement pour souffrir? Et cependant ne sont-ils tous point fils de Dieu? Mais alors, pourquoi trouvons-nous tant d’inégalités parmi les créatures?

Pourquoi d’un côté la pauvreté et de l’autre la richesse et l’abondance? Pourquoi est-il des personnes jolies et d’autres laides? Et pourquoi des enfants « innocents » naissent-ils estropiés? Ces grosses différences ne laisseront-elles point surgir des doutes quant à la Justice de Dieu?

Questions sur questions!… Et elles sont toutes justifiées. Qui voudra rencontrer la Rédemption devra s’occuper du “pourquoi” des choses. Lever les mains en signe de résignation, de révolte ou de désespoir n’avance personne à rien. Il devra rechercher le “pourquoi”. Il devra lui-même le rechercher! Puisque les communautés religieuses sur Terre pourront bien peu l’aider dans l’éclaircissement de ces nombreuses questions.

Oui, ces communautés fournissent l’explication sur beaucoup de questions; ces explications, néanmoins, exigent une foi aveugle. Une foi aveugle ou bien… des doutes concernant la Justice et l’Amour Divins. Leurs interprétations à propos des questions essentielles de la vie sont si contradictoires que leurs partisans sont littéralement obligés d’adopter une croyance aveugle.

Quelques doctrines, par exemple, répondront à toutes ces questions dans le sens d’une conception fataliste de la vie. La destinée humaine aurait donc été prédestinée par Dieu, et contre cela personne ne pourrait s’opposer. Les souffrances devraient ainsi être admises avec résignation.

Que par là elles rendent Dieu responsable de toutes les situations précaires, ne les soucie guère. Elles s’aperçoivent bien peu que leurs interprétations nient à Dieu toute forme de Justice.

Les explications fournies par les communautés religieuses chrétiennes sont, à leur tour, commodes, trompeuses et nocives.

Si un malheur survient à une famille chrétienne, aussitôt l’on dira que Dieu a envoyé cette épreuve.., car celui qu’Il aime, celui-là, Il le châtie! Ou alors un autre exemple: si un enfant naît avec un défaut corporel, alors on dira que cet enfant doit souffrir à cause des péchés des parents, ou bien que les parents, à cause du malheur de leur enfant, sont en train d’être punis…

La conception selon laquelle pour Dieu tout est possible, car Ses délibérations sont insondables, est aussi en vogue! Toutes ces interprétations ne modifient en rien le fait que le Dieu des Chrétiens est un Dieu arbitraire et injuste. Les êtres humains, même les bienveillants, sont par là en train de L’accuser!

La supposition erronée selon laquelle celui qui souffre sur la Terre sera récompensé dans le Ciel ou dans un Nirvana, et que celui qui pratique le mal devra attendre sa punition dans l’enfer ou dans le purgatoire, est également ridicule. Ridicule et triste en même temps, puisqu’elle révèle nettement combien étroit est l’être humain de nos jours!

Non, toute croyance aveugle ne fait qu’alourdir le fardeau que chacun doit porter sur lui. Seul le Savoir délivre! Le Savoir des Lois infaillibles de la Création, qui excluent d’avance toute injustice, aussi petite soit-elle.

Nul ne se trouve exposé à des coups arbitraires du destin! Tout ce qui l’atteint en bon ou en mauvais il doit lui-même se l’attribuer! Puisque ce fut lui qui le mit en germe auparavant!

Pour bien comprendre cela, chacun doit savoir qu’il s’est déjà trouvé incarné plusieurs fois sur la Terre! Une seule vie terrestre ne suffirait jamais pour un développement complet de toutes les facultés existant chez l’esprit humain.

Chaque nouvelle vie terrestre aurait dû avoir apporté à l’être humain de nouvelles connaissances en le rapprochant encore d’un pas du Monde lumineux. Ceci n’eut pourtant pas lieu. Chaque nouvelle incarnation ne faisait qu’augmenter la séparation entre lui et les vibrations harmonieuses des Lois de la Création. Ainsi arriva-t-il qu’à la suite des millénaires, il devint un paria, c’est-à-dire un expulsé.

L’être humain s’est expulsé lui-même. Lui tout seul! Ses erreurs, ses péchés, ses penchants et ses vices l’écartèrent des Mondes lumineux. Il vit, depuis des millénaires, en dissonance avec toutes les Lois de la Création!

Les diverses souffrances humaines connurent leur début dans le passé! Aujourd’hui, chacun récolte uniquement ce qu’il a semé lors de ses nombreuses pérégrinations terrestres.

“Ce que l’être humain sème, il devra le récolter!”

Que des fois Jésus-Christ prononça ces mots en exhortant et en avertissant! Le Sauveur indiquait par là une Loi de la Création qui s’effectue sans cesse. Dans la Nature, l’effet de cette Loi est compréhensible à tout le monde. Personne ne s’attendra à récolter du blé s’il a semé du maïs. Il n’en va pas autrement dans la vie humaine. Celui qui a semé de la méfiance, il récoltera à son tour de la méfiance. Sauf que cela prend plus longtemps jusqu’à ce que le fruit se soit développé à partir de la graine.

Seule la connaissance de l’existence de nombreuses vies sur la Terre fournit des éclaircissements quant au “pourquoi” des nombreuses souffrances et des apparentes injustices sous lesquelles gémit l’humanité actuelle. Des croyances aveugles ou des doutes sur l’infaillible Justice de Dieu ne font qu’augmenter le fardeau des fautes que chacun doit porter sur soi. Qui voudra rencontrer la délivrance spirituelle devra reconnaître la Vérité. Il n’est point d’autre chemin.

.

– Extrait du « Livre du Jugement Dernier » de Roselis von Sass. –

.

Souffrance

Souffrance

.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *