Ecole de l'art de vivre

La fausse conscience

par | 8 Juin 2024 | Eveil Spirituel, Recherche Spirituelle | 2 commentaires

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

La fausse conscience

.

« Il ne faut pas regretter que tout soit éphémère en ce monde,
car l’éphémère, lorsqu’il nous touche vraiment,
éveille en nous l’impérissable. »
– Friedrich Hebbels –

.

Une conscience s’étant développée dans la mauvaise direction

C’est quoi la fausse conscience? C’est une conscience dominée par l’intellect et le sentiment. C’est une fausse conscience de soi-même qui, de par l’Activité des Lois, devra, un jour, être effacée, parce que, du fait de sa fausseté, elle est impropre à la vie éternelle.

L’esprit comme support de la conscience

Le germe d’esprit humain est un support, comme un magnétoscope ou un magnétophone. Le support lui-même est destiné à être conservé. En ce cas l’on peut même dire qu’il est impérissable. Mais l’enregistrement effectué sur ce support, lui, ne sera conservé que s’il a de la valeur et est de bonne qualité.

C’est ce que tout le monde fait sur ses différents appareils – tels des disques durs ou autres dispositifs de sauvegarde – destinés à sauvegarder des enregistrements. Lorsqu’un enregistrement est bon et valable, l’on désire le conserver, car il pourra toujours servir. Mais s’il est mauvais, l’on voudra l’effacer pour s’en débarrasser et faire de la place pour les bons.

Dans cette image l’esprit est comme un magnétoscope et la personnalité est comme l’enregistrement enregistré dessus. Lorsque le Jugement arrive, le moment du Tri est aussi arrivé: Certes les supports sont conservés, mais les mauvais enregistrements sont effacés.

Esprit éternel et personnalité appelée à la vie éternelle

C’est pourquoi s’il est juste de dire que l’esprit, quant à lui, est éternel (du moins éternel en direction de l’avenir!), cela ne signifie pas pour autant que la personnalité qui est enregistrée dessus l’est automatiquement. Elle ne le sera que si elle est valable en regard des Lois de la Création. Une « gravure », au départ temporaire, sera devenue définitive.

L’intellect et le sentiment, de simples outils

Alors, pourquoi une conscience terrestrement dominée par l’intellect et le sentiment est-elle fausse? L’intellect et le sentiment seraient-ils mauvais en eux-mêmes? Point du tout! Tout instrument est très utile et bénéfique lorsqu’il est – conformément aux prescriptions du fabricant – bien utilisé en fonction de l’objectif pour lequel il a été conçu.

Alors, quel est le problème? Imaginons, par exemple, un outil appelé « couteau ». Cet ustensile, bien affûté, va être très utile et bénéfique pour tous les usages pour lesquels il a été conçu. Par exemple: couper des tranches de pain, découper sa nourriture dans son assiette, beurrer sa tartine avec du beurre ou du fromage, écorcer une baguette, sculpter un petit objet en bois, etc., etc.

Imaginons maintenant quelqu’un avec des tendances meurtrières qui a l’idée de l’utiliser pour attaquer des passants dans la rue ou pour égorger sa belle-mère en pleine nuit en convoitant son héritage. Un objet en soi utile et bénéfique est devenu un instrument mortifère! C’est le détournement de son utilisation normale – celle qui avait été prévue par le concepteur – qui a provoqué cela!

Le même outil – en lui-même complètement neutre – peut donc être utilisé pour le Bien comme pour le mal. C’est exactement comme pour l’utilisation de la Force Divine neutre parcourant toute la Création. Certains l’utilisent pour le Bien, d’autres pour le mal. L’Origine de la Force n’y est pour rien. Là est uniquement la responsabilité de l’être humain.

Dans le cas qui nous occupe le Créateur a prévu l’intellect pour être, sur Terre, l’instrument ou l’outil de l’esprit, de même qu’Il a prévu le sentiment pour être l’outil de l’Intuition spirituelle. Une fois, après la mort, l’âme parvenue dans l’Au-delà, l’intellect et le sentiment ont cessé d’exister.

Influence durable de l’intellect et du sentiment sur le développement de la conscience

Sachant cela, certains pourraient penser qu’une fois libérée de l’influence de l’intellect et du sentiment la conscience pourrait aussitôt retrouver sa juste orientation, mais cela n’est pas aussi facile. Car, pendant que l’âme était incarnée, au cours non seulement d’une seule mais même de nombreuses incarnations, la conscience de soi a été déformée par l’influence pernicieuse de l’intellect et du sentiment dominateurs, de sorte qu’elle s’est développée dans une fausse direction et que l’âme concernée en porte toujours la marque sur son corps fin-matériel, lequel est maintenant son enveloppe la plus extérieure.

Le corps fin-matériel

Le corps fin-matériel – justement – est d’une très grande importance pour l’âme, parce qu’elle le conserve, toute sa vie durant, pendant toute l’évolution du germe d’esprit, au cours de toutes ses incarnations ainsi que durant toutes les séquences intermédiaires dans l’Au-delà, donc pendant des centaines de milliers, voire des millions d’années terrestres.

Alors que le corps gros-matériel, prévu pour une séquence de vie relativement courte, à part le vieillissement normal, ne se modifie que relativement lentement au cours d’une vie terrestre, le corps fin-matériel, lui, est, en comparaison, très mobile et s’adapte très rapidement à ce qui se passe dans la conscience qui l’habite. Mais pour qu’une conscience change, il faut qu’elle expérimente, et certaines expériences vécues ne peuvent avoir lieu que dans le corps terrestre, lequel fait partie d’une époque d’évolution de l’esprit.

La victoire sur l’intellect et le sentiment

Par conséquent, le combat de l’esprit pour la libération vis-à-vis de la domination de l’intellect et du sentiment ne peut avoir lieu que dans la matière la plus grossière, c’est-à-dire la matière grossière lourde de la Terre. Toutefois, cette victoire contre l’intellect et le sentiment ne peut avoir lieu que sur leur propre terrain, donc au cours de la vie terrestre. L’être humain ne doit, en effet, ne jamais croire avoir surmonté un penchant aussi longtemps qu’il ne s’est pas de nouveau trouvé dans la situation de pouvoir y succomber.

Terre et Terres

Lorsqu’il est ici question de la Terre, certains se demanderont peut-être si cette appellation se limite à notre planète la Terre. Ceci doit probablement être considéré de manière plus vaste. Il est, en effet, à noter que le mot « Terre » est un nom générique. Par exemple, dans notre système solaire, la Terre est la seule planète à ne pas avoir de nom spécifique. Toutes les autres planètes (sauf, peut-être, les planètes purement gazeuses!) sont aussi des « terres » dans le sens où, plus largement, le mot « terre » désigne tout simplement le sol nourricier de chaque planète.

Rien n’indique que l’évolution du germe d’esprit s’est entièrement effectuée sur la planète Terre, bien connue de nous, où nous nous trouvons présentement. Il est, au contraire, très possible et même très vraisemblable que nos débuts de germes d’esprits incarnés dans la matière grossière se sont effectués sur une ou plusieurs autres planètes. La Terre n’est certainement pas la seule planète habitée de l’Univers, lequel se répartit en différentes Parties Cosmiques de maturités inégales.

Le rôle du Noyau spirituel pour le développement de la juste conscience

Une fausse conscience est une conscience qui s’est essentiellement développée sur la base de l’influence de l’intellect et du sentiment, alors qu’elle aurait dû se développer sous la bénéfique influence du Noyau spirituel, qui est, en fait, l’être réel – seul appelé à la vie éternelle -.

Lorsque la fausse personnalité enregistrée sur un germe d’esprit doit être effacée parce qu’inappropriée (les religions appellent cela la damnation éternelle), le germe d’esprit remonte quand même vers son origine, le plan spirituel, mais, au lieu d’y remonter pleinement conscient de lui-même, il y revient comme il en est parti, c’est-à-dire totalement inconscient.

Autrement dit, ou bien le germe d’esprit s’impose, dans la personnalité, en tant qu’esprit ou bien il ,est submergé et étouffé par l’influence de ses enveloppes qui veulent elles-mêmes se comporter comme si elles étaient le Noyau! C’est l’inversion des lumières, en laquelle la lumière de l’intellect a pris le pas sur la Lumière de l’esprit. C’est précisément ce qui est devenu évident en France lors du siècle faussement dit « des lumières »: la « lumière » – à vrai-dire très inférieure – de l’intellect est passée au premier plan, ravalant la vraie Lumière de l’Esprit dans les profondeurs.

Déjà le germe avait poussé sous la plume du très « cartésien » philosophe René Descartes énonçant sa célèbre maxime « Je pense, donc je suis », alors que si – au lieu d’être dominé par l’intellect – il avait été sous la maîtrise de l’esprit – il avait plutôt proclamé: « Je suis, donc je pense »…!

Intellect collectif et foule sentimentale

Cette fausse conscience de l’intellect dominateur – aussi appelée « intellect collectif » -, il est possible de la voir partout sur la Terre. De la même manière, le concept de « foule sentimentale » correspond à une sorte de conglomérat malsain où tout se transforme en « guimauve », même les réjouissances relatives à la Nativité, qui ne devrait pourtant être qu’une Fête spirituelle.

Le Réveil de l’esprit

L‘intellect collectif et la foule sentimentale sont les deux mamelles de la fausse conscience. La fausse conscience les a générés mais l’intellect collectif et la foule sentimentale nourrit rétroactivement la fausse conscience. C’est un cercle vicieux. Une seule « chose » peut mettre un terme à cela: le Réveil de l’esprit. Quand et comment celui-ci se produira-t-il? Nous l’ignorons. Ce que nous savons, par contre, c’est que celui-ci ne peut plus arriver avec douceur.

.

Appel de la Conscience

Appel de la Conscience

2 Commentaires

  1. Jean OLIVER

    « La fausse conscience. »

    Dans certaines expressions populaires figure le mot « conscience ». Il est employé de diverses manières.

    Prenons quelques exemples par rapport à la notion qi y est véhiculée!

    Premier exemple: « Se donner bonne conscience ».

    Voila une expression ou l’égo, avec l’appui de l’intellect, statue sur la valeur d’une action qu’il a accompli,
    alors qu’elle n’en a pas par rapport aux Lois de la Création.

    Deuxième exemple: « Avoir mauvaise conscience ».

    Par opposition au premier cas, ce terme traduit le regret que peut avoir un être humain pour une action qu’il a commise;
    ce regret peut, malgré tout, être accompagné d’humilité et le désir de réparer.

    Ce cas dénote un esprit encore vivant, alors que dans le premier cas la vraie conscience semble absente.

    Il est certain que pour une fausse conscience qui s’est essentiellement développée avec l’influence de l’intellect et du sentiment, seul un réel réveil de l’esprit, qui, aujourd’hui, ne peut se faire dans la douceur, permettra à celui-ci de refaire surface en prenant les commandes face à l’intellect, sans oublier de tendre vers un embrasement de la Confiance en Dieu.

    Réponse
  2. Deh Assy

    « La fausse conscience »

    Et elle gouverne totalement le monde aujourd’hui, pire que jamais.

    Nous en sommes tous victimes actuellement et devrions nous attendre à des catastrophes en tous genres lorsque la rectification par rapport à la Volonté Divine s’imposera à tous.

    Le seul moyen restant, en ce moment, pour ne pas être emporté par elle est un revirement spectaculaire dans la vraie conscience spirituelle.

    Ce qui signifie avoir la maîtrise de ces deux instruments rebelles par l’esprit, le vrai propriétaire du corps terrestre, car c’est lui qui les alimente en énergie neutre.

    Ce sont ses instruments qu’il doit maintenant impérativement apprendre à dominer.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *