Ecole de l'art de vivre

La « guimauve » de Noël

par | 13 Déc 2023 | Eveil Spirituel, Notions Justes | 2 commentaires

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

La « guimauve » de Noël

.

Chaque année, c’est le même cinéma, et cela commence toujours plus tôt, dans l’année! Dès le 15 octobre la « période de Noël » commence, avec chaque jour, à la télévision, un ou plusieurs « films de Noël ». Certes, le mot « Noël » on l’entend à tour des bras, dans ces films de Noël, qui exaltent à fond la « magie de Noël » et même l’ « esprit de Noël ». Mais c’est quoi, Noël, jamais, pas un seul de ces innombrables « films de Noël » ne vous le dit jamais. Le nom de Jésus – comme s’il était « tabou » – n’est jamais prononcé, pas une seule fois! Noël est exalté en permanence, mais il ne faut surtout pas dire que Noël veut dire « Nativité », la commémoration de la Naissance du Sauveur!

Arriver à produire des centaines d’heures de diffusion où le mot « Noël » apparaît, chaque fois, des dizaines de fois, sans que, jamais, le nom de Jésus ne soit prononcé, ne serait-ce qu’une seule fois, voilà qui pourrait apparaître comme une sorte d’exploit! Ce serait même tout à fait remarquable, si ce n’était pas si triste et si révélateur du bas niveau où la plupart des êtres humains – même parmi les « croyants »! – sont tombés!

Oui, pourquoi se réjouir à Noël? Y en a-t-il un seul qui le sait? Pour éviter même d’avoir à prononcer le mot de « Noël », beaucoup vous souhaitent de « joyeuses Fêtes », au pluriel. Comme ça, l’on ne sait même plus de quoi il s’agit. La haute Notion attachée au mot de Noël est ainsi diluée en rien, et l’immense superficialité générale s’en accommode parfaitement.

 

Noël

Noël

 

Alors, oui, pourquoi se réjouir à Noël? L’humanité errait dans les ténèbres spirituelles (si tant est que les ténèbres puissent être qualifiées de « spirituelles »!). Elle avait perdu le chemin du retour vers la Patrie spirituelle, le Paradis. Sans Intervention divine, elle était donc complètement perdue. Presque plus personne ne pourrait plus jamais revenir au Paradis.

Alors, Dieu le Père – parce qu’IL est l’Amour – eut pitié. Il avait déjà constaté que la voix des Prophètes antérieurement envoyés par Lui pour tenter de redresser le chemin des êtres humains égarés ne suffisait déjà plus à faire entendre Sa Volonté. Alors, IL Se décida à détacher une Partie de Lui-même pour L’envoyer jusque sur la Terre en tant qu’Incarnation de l’Amour. C’était Jésus de Nazareth.

Sa Naissance à Bethléem fut donc le commencement de la Mission de Sauvetage du Fils de Dieu sur la Terre. Il n’entra certes dans Sa Mission proprement dite qu’une trentaine d’années plus tard, avec le commencement de Sa Prédication publique, mais, avec Sa Naissance était déjà concrétisé le commencement de l’espérance du Sauvetage (c’est ce que fait ressortir un cantique comme « Minuit Chrétien »), et c’est encore ce que – deux mille plus tard – nous célébrons aujourd’hui, chaque année, à Noël.

 

Nativité

Nativité

 

Cette sentimentalité sirupeuse – une vraie « guimauve »! – déployée en particulier au moment de Noël (et même des mois avant!) est, sur le plan spirituel, une absolue catastrophe! Car elle détourne complètement des centaines de millions d’êtres humains – si ce n’est pas des milliards – de l’essentiel. Par la fausse exaltation – exclusivement sentimentale – de « Noël ». des centaines de millions d’êtres humains – même de Chrétiens! – sont détournés du vrai Noël, et donc de Jésus le Sauveur et de Son Enseignement! Et, par conséquent, de leur Salut éternel!

D’un point de vue spirituel, non seulement le battage médiatique autour de « Noël » ne sert à tien, mais il est même complètement contre-productif. A quoi sert-il d’avoir constamment le mot de « Noël » à la bouche, si ce n’est que pour renvoyer vers des choses exclusivement matérielles et terrestres? Cela fait faussement croire que « Noël » cela ne serait que des choses matérielles et terrestres, comme des échanges de cadeaux, des repas pantagruéliques et des réjouissances purement profanes.

S’il existe une « Magie de Noël », elle n’a rien à voir, avec les paillettes, le champagne, les huitres et le foie gras! Elle a, par contre, tout à voir avec la tentative de compréhension du Mystère de l’Amour Divin selon lequel un Dieu a offert Son Fils – une Partie de Sa Vivante et  Radieuse Inentéallité – pour secourir de misérables créatures remplies d’ingratitude, d’arrogance et de présomption.

L’« Esprit de Noël » ce n’est donc pas les décorations et illuminations de Noël. Ce n’est pas se faire mutuellement des cadeaux. Au début, à cause de la Joie spirituelle immense éprouvée à chaque Noël, pour la partager, les êtres humains se faisaient des cadeaux dans le but de susciter aussi de la joie chez les autres. Mais, de nos jours, le pourquoi de cette Joie supra-terrestre a complètement été oublié, juste l’habitude de mutuellement s’offrir des cadeaux est restée, mais elle a complètement perdu son sens. C’est uniquement dans cette direction purement matérialiste que toutes les pensées sont orientées à longueur de jours, de semaines et même de mois.

Une conscience plus profonde au sujet de Noël, on la chercherait en vain chez les êtres humains de l’époque actuelle. La conception courante la plus élevée au sujet de Noël serait juste qu’il s’agirait d’une fête des enfants, de même qu’il existe la fête des mères, la fête des pères, et même celle des grands parents. Tout cela est essentiellement à visée commerciale et profite surtout aux professionnels des cadeaux et aux fleuristes. Le sens profond est perdu.

Oui, souvent, dans les familles, la Fête de Noël est maintenant juste considérée comme une fête des enfants, tandis que, à côté du « sapin de Noël », vaguement attendris, les parents se tiennent dans les souvenirs des Noëls de leur propre jeunesse.

Mais, de nos jours, au sujet de Noël, qui pense à la vraie Signification de la Fête de Noël, au profond Sérieux qui fait que la Fête de Noël existe. Qui se souvient du Cadeau apporté, par l’Offrande de la Vérité, par le Rédempteur à l’humanité égarée? Qui prend en compte l’immensité du Sacrifice Divin fait par Dieu à la Terre en envoyant Son propre Fils affronter, tout en bas de la Création Postérieure, la haine des ténèbres, dans le but d’en sauver au moins quelques-uns?

Nous pouvons regarder partout autour de nous pour chercher qui s’efforce de vivre un vrai Noël. Peine perdue! Autant rechercher un baobab sur la banquise!

Qui aura à cœur d’enfin sortir de cette superficialité intolérable et vide et de s’efforcer de rendre enfin vivante en lui la Vérité relative à Noël? Nous devons gagner la Liberté de l’Esprit, nous libérer de chaque fardeau ténébreux! Cela signifie reconnaître la grande Volonté Qui traverse et porte toute la Création! Vouloir ce que Dieu veut, c’est le plus grand Art qui soit, c’est même, par excellence, l’Art de Vivre!

 

Noël

Noël

2 Commentaires

  1. Deh Assy

    « Curieux être humain ».
    Ici, par contre, on entend et chante beaucoup avec le nom de Jésus l’Enfant Divin à l’occasion de Noël la Fête de la Nativité par les Chrétiens religieux sans ressenti et sans comprendre le véritable sens de l’événement.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *