Ecole de l'art de vivre

« J’ai des sentiments pour toi »

par | 28 Mai 2024 | Regards sur le Monde, Moralité et comportement | 0 commentaires

  1. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

  2. "La fausse conscience." Dans certaines expressions populaires figure le mot "conscience". Il est employé de diverses manières. Prenons quelques exemples…

  3. Le Miracle de Cokeville On peut retenir de cette histoire que nous ne sommes pas seuls. Et que, bien orientés,…

  4. La Maternité Article mettant en lumière l'amour maternel. Merci à l'auteur de l'article pour avoir donné des éclaircissements assez détaillés…

  5. "La Loi du Mouvement" Dans le cadre d'un sport quelconque, quel que soit ce dernier, l'être humain est capable de…

  6. Nous ne nous lasserons jamais de toutes ces Paroles bienveillantes que nous a laissées Jésus dans l'espoir de notre murissement…

Archives

.

« J’ai des sentiments pour toi »

.

« J’ai des sentiments pour toi. » L’on voit ou l’on entend cela très souvent dans les romans, les nouvelles, les films, les feuilletons, les séries, etc. C’est ainsi que celui ou celle qui parle entend faire savoir à sa ou son bien-aimé(e) qu’il ou elle l’aime. Mais de quelle sorte d’amour s’agit-il là?

A quoi sert le sentiment?

Le sentiment permet notamment d’assurer la continuité des relations sur le plan terrestre. Il sert aussi à correctement percevoir les situations d’un point de vue terrestre. Sur Terre on en donc a aussi besoin; il a donc son utilité. Mais il ne remplacera jamais l’Intuition. Elle seule est vitale.

Le sentiment n’est pas éternel

Aussi intense puisse-t-il être, le sentiment n’est pas éternel. Il n’existe que sur Terre dans la matière grossière. C’est ce qu’illustre certains proverbes comme « Loin des yeux, loin du cœur », ou « Une de perdue, dix retrouvées! ». Lorsqu’une âme quitte la Terre, le sentiment cesse d’exister pour elle. La raison pour cela est que – comme son nom l’indique – le sentiment est un senti-mental.

Mental, intellect, pensées et sentiments

Qui dit mental dit intellect, lequel produit les pensées. C’est donc un tort d’opposer l’intellect et le sentiment, car, en réalité, l’intellect joue un grand rôle dans la formation du sentiment. La base du sentiment est l’instinct – qui vient du corps – et qui, sous la direction de l’intellect, devient le sentiment.

Sentiment et intuition

De nombreux êtres humains confondent le sentiment et l’Intuition, aussi appelée conscience spirituelle ou voix intérieure. Ils estiment qu’il n’y a rien de mieux que l’intellect, lequel est pourtant la base du sentiment. Mais l’un comme l’autre sont étroitement liés à l’espace et au temps terrestres. Ils ne sont pas de nature contradictoire mais complémentaire.

Intellect, sentiment et imagination

L’imagination, elle-même, dérive du sentiment et, de façon conjuguée, de l’intellect. Tout comme l’intellect et le sentiment, elle agit dans la matière grossière fine, pas plus haut. Elle ne peut enflammer qu’elle-même. Cela veut dire que ni les instincts, ni le sentiment, ni l’imagination n’activent quoi que ce soit de spirituel.

Intuition et sentiment

Seule l’Intuition porte de la Force spirituelle en elle. Du côté de l’Intuition, vers le Haut, il n’y a que l’Intuition et, de l’autre côté, vers le bas, il y a le corps terrestre avec ses instincts, son intellect, ses sentiments et son imagination.

Seule l’Intuition purement spirituelle se tient au-dessus de l’espace et du temps terrestres. En dessous, le sentiment de matière-grossière fine dépend des instincts et de l’intellect.

A l’écoute de l’Intuition

L’Intuition spirituelle ne peut jamais se mélanger avec le sentiment de matière grossière fine. L’Intuition spirituelle reste toujours  elle-même. Un être humain éveillé peut clairement percevoir ses propres intuitions, lorsque ce sont elles qui parlent. Une règle simple: Quand on ne sait pas si c’est l’Intuition ou non qui parle, c’est parce que cela n’en est pas! L’Intuition, en effet, produit un ressenti d’évidence naturelle absolue de la Vérité absolument incomparable!

Conclusion

Le véritable Amour, de nature purement spirituelle, ne peut ni se confondre avec le sentiment ni se réduire au sentiment. Il ne se reconnaît qu’avec l’Intuition spirituelle. Le sentiment a sa raison d’être uniquement s’il est précédé par l’Intuition et noyauté par elle. Mais un sentiment déconnecté de l’Intuition ne peut que faire fausse route et s’égarer. Toujours il se reliera à l’intellect collectif et choisira, en conséquence, des chemins détournés.

Le sentiment doit être à l’Intuition ce que l’intellect doit être à l’esprit: un serviteur, un moyen d’appréhender de façon plus tangible le terrestre, où l’être humain incarné doit vivre au cours de son incarnation. Mais celui ou celle qui n’a que des sentiments pour sa ou son supposé bien-aimé(e), une fois parvenu(e) dans l’Au-delà, découvrira, horrifié, qu’en réalité son « cœur » était vide d’Amour

.

J'ai des sentiments pour toi

J’ai des sentiments pour toi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *