Ecole de l'art de vivre

Promenade dans un Zoo

par | 20 Jan 2024 | Contes | 0 commentaires

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

Promenade dans un Zoo

.

Le Maître m’avait donné rendez-vous dans un zoo et, moi qui voulais être son disciple, je me demandais bien pourquoi.

J’avais des questions à lui poser, qui faisaient – je le pensais – de moi quelqu’un de particulièrement avisé.

Je voulais lui demander si le Monde que nous avions sous les yeux faisait croire ou non à la Justice de Celui Qui l’avait fait, et je pensais bien le coincer.

Je pensais aux guerres, aux épidémies, aux catastrophes en tous genres, aux famines, à l’inégalité des naissances, etc., etc. J’en avais un plein sac.

Loup

Loup

Nous arrivâmes alors devant une cage où un loup dominant rossait copieusement un plus jeune, qui, probablement, avait essayé de contester son autorité.

– C’est révoltant!, dis-je.

– C’est la nature…, dit le Maître, apparemment distrait.

Nous passâmes ensuite devant une cage où un tigre déchiquetait un grand quartier de bœuf, que son soigneur venait de lui lancer.

Tigre

Tigre

– Quelle cruauté ! dis-je.

– C’est la nature…, dit le Maître, apparemment absorbé dans ses réflexions.

Je commençais, dare-dare, dans la foulée, ma diatribe au sujet d’un monde aussi mal fait et donc aussi cruel.

Singes

Singes

C’est alors que nous passâmes devant une cage où se trouvaient des singes. Ils étaient assez nombreux et il n’y avait là, apparemment, que des mâles. Ils s’adonnaient manifestement à des activités sexuelles.

– C’est dégoûtant!, dis-je.

– C’est la nature…, dit simplement le Maître, sans rien n’ajouter d’autre.

Je continuai alors à longuement parler. Le Maître m’écoutait sans m’interrompre.

Lorsque nous eûmes achevé le tour du zoo, ma démonstration étant terminée, je questionnai le Maître:

– Alors, le Monde n’est-il pas révoltant, cruel et dégoûtant? Ce n’est pas un peu facile de toujours dire: «C’est la Nature!»?

Maintenant, je puis préciser quelque chose, dit le Maître. À chaque fois que j’ai parlé de la nature, j’ai parlé de la nature … humaine. Car la «Nature» animale et aussi végétale se conforme toujours à la nature humaine, au vouloir et à la pensée de l’être humain. Chaque jugement que tu as porté sur ces animaux, eux innocents par nature, n’était, en réalité, qu’un jugement sur ta propre vie intérieure. Tu t’es ainsi toi-même jugé!

Le Maître me regarda de haut en bas. Son regard était neutre et froid.

Âne bâté

Âne bâté

Je sentis le rouge de la plus cuisante honte m’empourprer de la tête aux pieds, et je pris soudain conscience que ma famille et mes subordonnés me trouvaient dominateur, que je mangeais souvent, à mes repas, du steak rouge découpé dans des animaux élevés en batterie et déchiquetés à l’abattoir et que, pour finir, j’avais un goût manifeste et prononcé pour les hommes. Bref, j’étais homosexuel!

Je regardai, à la ronde, encore une fois, tous les animaux du zoo, et, soudain, j’eus honte aussi devant eux et leur demandai pardon de les avoir, par mon faux vouloir et mes mauvaises pensées, complètement désaxés et «faits comme ça». Même ainsi, eux conservaient leur innocence, mais moi je portais leur apparente culpabilité en plus de la mienne…

Pourtant, sans l’influence humaine, ils étaient si beaux!:

 

Dauphins

Dauphins

Bel Oiseau

Bel Oiseau

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *