Ecole de l'art de vivre

La Liberté ou la Perfection du Naturel

par | 22 Fév 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels | 0 commentaires

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

La Liberté ou la Perfection

du Naturel

.

Éloge de la Liberté

.

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris! »
– Oscar Wilde –

.

L’on ne fera jamais assez l’éloge de la Liberté. L’exercice du libre vouloir est la condition « sine qua non » de la responsabilité mais aussi de la maturation spirituelle. Il n’y a pas de spiritualité authentique sans liberté authentique. La liberté est, en effet, la condition de l’authenticité.

Avoir le courage d’être soi-même, toujours, en tous lieux, en toutes circonstances. Voilà qui fait défaut bien souvent. Combien s’affublent de casquettes, d’uniformes, de rôles en tous genres: Monsieur le Président de ceci, Madame la Directrice de cela, et en oublient ensuite d’être eux-mêmes.

Avez-vous déjà fait cette expérience?: Vous avez un ami avec qui vous avez des rapports cordiaux, voire amicaux ou même fraternels; un jour ce quelqu’un se trouve promu à une fonction et puis tout d’un coup il ne vous connait plus; il vous appelait par votre prénom, il vous donne subitement du « monsieur », vous êtes devenu pour lui l’un de ses administrés; le reste ne compte plus, n’existe plus.

Comme on est loin alors de l’autorité réelle, spirituelle, d’un être qui influence autrui par son rayonnement et non par un titre – ronflant de préférence – une fonction administrative, un quelconque « bonnet d’âne » fabriqué par l’intellect!

L’être réellement spirituel, réellement libre, réellement rayonnant, ne s’abrite jamais derrière un titre, une fonction, un pouvoir, un règlement, une autorité hiérarchique administrative supérieure à la sienne. Il répond toujours en tant qu’être humain examinant et soupesant les choses avec son intuition et ses facultés personnelles de jugement.

Le point de vue qu’il exprime n’est pas celui d’une institution mais toujours et uniquement le sien personnel et il prend toujours comme base de sa réflexion l’amour. Liberté est indissociable de spontanéité et d’humilité. L’être est toujours ouvert pour recevoir d’autrui, car il ne prétend nullement posséder déjà tout le savoir et tout le jugement. C’est cette ouverture et cette ouverture seule qui lui permet de progresser. Il agira toujours selon son cœur, dans la spontanéité de l’élan de celui-ci, et non selon la froide raison calculatrice.

Contemplons-les ces êtres rigides, crispés à leurs pouvoirs et à leurs prérogatives, qu’ils ont le plus souvent acquis en reniant le meilleur d’eux-mêmes, et plaignons-les car ce ne sont que des hommes d’intellect qui prennent du plastique pour du diamant! Ils passent à côté de l’essentiel. Sectarisme et fanatisme les guettent, car ils aiment, par dessus tout, avoir raison!

Après cela, tournons nos regards vers ces hommes spirituels, qui mettent leur confiance uniquement dans la recherche du Royaume et de sa Justice et qui ne doutent jamais du triomphe final de la Lumière et prenons-les comme modèles et comme exemples. Jamais ils ne se mettent en avant, ni leur mission ni eux-mêmes; ils se contentent de rayonner comme des soleils!

Ah! puissions-nous voir clair en ces heures décisives du destin de l’humanité et ne point confondre le faux-semblant des esclaves de l’intellect avec l’authenticité des esprits libres! En cordée il faut savoir avec qui on se lie! L’apprentissage de la liberté, aujourd’hui, passe souvent par la solitude. C’est le prix à payer pour des millénaires d’esclavage volontaire. Toute construction doit d’abord être intérieure. Et se construire soi-même, c’est d’abord devenir libre en soi-même, libre en esprit.

.

La Liberté ou la Perfection du Naturel

La Liberté ou la Perfection du Naturel

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *