Ecole de l'art de vivre

Le Fondement d’une Humanité Nouvelle

par | 2 Avr 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels | 1 commentaire

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

 

Le Fondement d’une

Humanité Nouvelle

.

« Gloire à Dieu au plus haut des Cieux,

Et Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté. »

(Luc II, 14)

.

Qu’est-ce donc qui pourrait bien changer l’humanité au point d’en faire une humanité nouvelle?

La base de tout, c’est le vouloir. Déjà, depuis la parole de l’Ange – et même de la « Troupe céleste innombrable » – au moment de la Naissance de Jésus, le Message chrétien s’adresse aux « hommes (et aux femmes!) de bonne volonté« .

Que veut réellement et profondément chaque être humain individuel? Telle est la question. «Le Bonheur de l’être humain a un nom: « Je veux« » a dit un écrivain.

Mais comment est-il possible de connaître le vrai vouloir d’un être humain? La réponse à cette question est simple: Le vouloir d’un être humain se fait connaître par ses pensées. Et, sachant que « La bouche parle de l’abondance du cœur », à leur tour, ses pensées se font souvent connaître par ses paroles.

La question est donc de savoir , quand et comment se forment les pensées. Et, plus, précisément, quel est leur foyer? A l’évidence, il apparaît que le foyer des pensées, ce n’est pas l’intellect qui ne leur donne que leur habillage mais que le creuset où elles naissent c’est le vouloir intime de l’être humain, lequel provient de son esprit.

Par conséquent, la naturelle maîtrise des pensées ne peut pas provenir d’un contrôle de l’intellect mais seulement du vouloir de l’esprit.

Ce qui change tout c’est l’aspiration à la Pureté, laquelle est à la fois la condition de l’Amour et aussi celle de la Justice. Cela joue notamment un rôle dans l’Amitié, c’est sans doute la raison pour laquelle le texte « Le Terrain de la véritable Amitié » de Lucien Siffrid se termine par la si importante phrase:

 « Je veux devenir pur! ».

En devenant – grâce à un pur vouloirpur, l’être humain individuel ne produira que des pensées pures, elles aussi. A leur tour, des pensées pures donnent nécessairement naissance à des paroles pures et à des actes purs. Ce qui – en définitive – consiste à purifier – et donc à alléger – la Terre et à façonner, autour de soi, un Monde pur, lui aussi.

La Pureté est, en fait, divine. Au niveau de l’être humain la Pureté se manifeste par différentes Vertus comme la Fidélité, la Chasteté, la Candeur. La Fidélité – qui, naturellement, doit aussi être cultivée par les hommes – est une Vertu particulièrement importante pour les femmes. Une femme fidèle développera toutes les Vertus. Aucune ne fera défaut.

Le Fondement d’une Humanité Nouvelle consiste dans la culture – au niveau humain – de la Pureté, qui est à la racine de tout. Pour chaque être humain individuel, tout se résume en une seule Phrase:

 « Garde Ton vouloir – le Foyer où naissent Tes pensées – pur! ».

.

Le Fondement d'une Humanité Nouvelle

Le Fondement d’une Humanité Nouvelle

1 Commentaire

  1. Favre Janine

    Les Trois étapes du processus de Purification annoncé:

    Valables pour toute incarnation sur Terre, même des sphères les plus hautes:

    1. La Nostalgie salvatrice: Nostalgie qui, sans relâche, se pose les questions: «D’où est-ce que je viens?, Qu’est-ce que je fais ici?, et Où vais-je après ma mort?»

    2. L’expérience vécue: du mal, de l’erreur, en soi et autour de soi. Avec renversement des fausses notions acquises dès l’enfance dans un système mondial dévoyé, et acquisition des notions réelles qui sont écrites par la Vie dans la nature vivante et qui ouvre ainsi l’esprit à cette réalité invisible (cela par les Lois de la Nature), selon une Ordonnance Créatrice visible aux yeux, cohérente et confirmée aujourd’hui par la recherche écologique.

    3. Résurrection de l’esprit: Libération de la servitude d’une volonté immature et égotique propre à l’enfance, maintenant soutenue par l’intellect dominant la pensée moderne. Capacité d’acquérir une connaissance globale devenue «Savoir», qui rend capable de participer à une nouvelle étape contenue dans la prière de Jésus: «Que Ta Volonté se fasse sur Terre comme au Ciel».

    Ma conclusion:

    C’est l’aboutissement d’un esprit en quête de pureté, accédant, par son Savoir spirituel, au pouvoir de choisir librement la Volonté Divine, reconnue par lui comme celle qui est pour son propre bien et pour celui de tout le Créé. Reconnaissant ainsi qu’il serait fort stupide d’aller dans un autre sens. Le Sens donné par le Créateur n’empêche pas le choix personnel selon un genre différent accordé à ses facultés propres.

    En fin de cycle, là où nous sommes, il y a accélération d’éveil général par la souffrance, seule capable encore de réveiller les esprits endormis que nous sommes devenus. «Mon peuple périt par ignorance!» transmettaient déjà, il y a des millénaires, les prophètes en Israël.

    Avril 2024
    J.F.R.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *