Ecole de l'art de vivre

Vivre en Harmonie avec son support de vie

par | 31 Déc 2023 | Actualité, Autres Articles, Moralité et comportement, Regards sur le Monde | 1 commentaire

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

Vivre en Harmonie

avec son support

de vie

.
🤴
.
La nature, comme un palais magnifique et l’être humain comme un prince. 
.
Voilà le tableau idéal que devrait donner la créature humaine  dans son support de vie ici sur Terre.
.
Tout avait été préparé et pris en compte dès le début avec soin et amour par les bâtisseurs et les guides de ce monde afin que tout se passât bien. La Terre était effectivement ce paradis dans lequel l’esprit humain fut installé pour son cheminement terrestre. Et le début fut effectivement magnifique, comme tous les peuples de la Terre le savent et l’ont conservé dans leur mémoire collective.
.
Mais le constat aujourd’hui est lamentable et très triste.
.
On peut l’affirmer avec force et désolation: L’homme en destructeur irréfléchi et insensé de son support de vie court inéluctablement à sa perte.
.
Rien qu’à voir l’effet de tout ce que nous produisons et qui est contre nature dans notre support de vie gros-matériel et qui rétroagissent sur nous et notre environnement extérieur; nous pouvons dire que nous creusons  notre propre tombe. 
.
Il faudra comprendre par contre nature ici ce que nous produisons et qui ne peut s’insérer, être toléré ou s’adapter au bon fonctionnement de la nature comme une œuvre contribuant harmonieusement à sa progression,  à son maintien et à son renouvellement pour sa conservation, selon ce qui est prescrit par les Lois cosmiques.
.
Mais rien qu’à voir les déchets de nos différentes productions qui polluent l’air, l’eau, la flore, la faune, le sol, les corps humains et animaux; plutôt que de s’insérer dans le cycle normal de la décomposition de toute manière pour être réutilisable comme la nature sait bien le faire; nous pouvons dire qu’ils  sont aujourd’hui un véritable poison contre lequel nous nous débattons en vain, et cela sans en être totalement conscient.
.
.
.
Le plus grave n’est pas l’ensemble des déchets produits mais les productions elles-mêmes et leur fonctionnement qui dérègle et dénature tout, parce que ne s’adaptant pas  aussi à l’Ordre cosmique qui fait tout progresser harmonieusement.
.
Nous souffrons actuellement des conséquences du manquement aux Lois de la Création, qui gèrent l’univers entier, en ce domaine aussi, parce ce que nos œuvres, dans l’ensemble, deviennent nuisibles.
.
Plutôt que de comprendre le fonctionnement de la nature, afin de nous y adapter pour en trier profit véritablement, nous essayons, par tous les moyens, de la contourner ou de la contraindre. Ce comportement n’est pas sans conséquence sur tout ce que nous produisons comme œuvres.
.
Toutes ces œuvres que nous devons et pouvons appeler des biens sont devenus plutôt dans l’ensemble moins que des biens, mais représentent des dangers pour notre cheminement ici sur Terre. 
.
Ne prenons seulement comme exemple que la production d’électricité. Pour faire fonctionner tous les appareils que nous avons créés pour nos différents besoins, nous avons besoin d’énergie.
.
La production, par contre, de cette énergie sur laquelle nous avons basé le fonctionnement de toutes nos activités physiques terrestres aujourd’hui est le plus grand pollueur de notre planète. Et, dans certains cas comme le nucléaire, les déchets représentent une menace non seulement à long, moyen et court terme mais même immédiate directement sur l’environnement et la vie de millions d’êtres humains, d’animaux et de plantes. Il suffit seulement que ces déchets que nous stockons soient libérés accidentellement ou délibérément pour mettre en danger de mort des millions de vies.
.
La seule production de l’énergie que nous utilisons actuellement, quels que soient les moyens utilisés, représente au moins soixante dix pour cent des causes de la destruction et du dérèglements de la nature.
.
Ne parlons même pas des motivations qui poussent à cette course effrénée à la recherche et à la production dangereuse pour la vie de cette  énergie-là. Constatons, pour le moment, son effet sur notre support de vie. 
.
A part quelques systèmes de productions de l’énergie, que l’on pourrait dire propres et sans grand dommage pour la nature et ne représentant au plus que cinq pour cent de celle mondiale, tout le restant reste catastrophique pour notre environnement.
.
Cette belle nature à nous confiée par son Créateur souffre, aujourd’hui, sous le poids de nos convoitises, nos négligences, et notre paresse au travail.
.
Tous ces êtres visibles et invisibles à nos yeux qui bâtissent, entretiennent et font fonctionner cette belle œuvre qu’est la nature, y compris ces autres créatures pour qui elle est vitale, souffrent énormément de l’action néfaste des êtres humains que nous sommes, Elle, la nature, est défigurée, souillée et dégradée par nous de façon inconsciente et criminelle.
.
Nous souffrons terriblement déjà de ce manquement aux Lois cosmiques, mais cela n’est qu’une partie des retours de conséquences de notre comportement destructeur sur la belle nature. 
.
Nous avons tout dénaturé, tout  souillé, tout pollué.
.
Et on le constate dans les aliments, et surtout ceux industriels, dans l’eau, dans l’air, sur le corps humain et animal, dans l’environnement physique et même mental.
.
Et cette pollution va si loin que les nouvelles âmes à venir en ce monde ne sont pas épargnées au niveau du corps et de l’âme. 
.
Ce que nous avons appelé progrès scientifique, technologique, économique et financier n’a poussé et occasionné qu’une exploitation excessive et abusive de ce merveilleux Don de Dieu. Et tout ça pour des buts tout aussi erronés que ces actions nocives.
.
Et pourtant vivre en harmonie avec son support de vie ne devrait pas être si difficile. Il suffirait simplement, en premier, d’être un bon observateur attentif et sérieux de son fonctionnement.
.
Avoir un savoir réel de la meilleure manière de s’adapter à elle dans son cycle afin que ces courants bénéfiques nous apportent tous les bienfaits  possibles, comme la plupart des peuples anciens ont su le faire avant notre époque.
.
Savoir aussi qu’elle est vivante et ressent le mal qu’on lui fait et n’est pas qu’une chose que l’on peut exploiter, piétiner et détruire sans que cela n’occasionne des conséquences dramatiques sur nous et notre environnement.
.
Ouvrons-nous à la belle nature avec tous nos sens pour recevoir ce qu’elle a à nous enseigner, à nous communiquer et à nous donner.
.
La nature, en tant que notre support de vie ne veut que notre bien et elle a toujours fonctionné dans ce sens. Son but a toujours été de favoriser notre maturité dans ce plan matériel.
.
Elle nous nourrit, soigne, habille, donne un toit, un espace environnemental propre et joyeux, nous  porte et supporte nos manquements.
.
Comment faisons-nous pour ne pas remarquer toutes ses actions bienfaisantes?
.
Comment faisons nous pour l’ignorer elle et ceux qui la mettent en mouvement, l’entretiennent et lui donnent cette magnificence qui réjouit tant de cœurs?
.
En plus, nous sommes rarement conscients de ce qu’elle fait et qui échappe à nos sens physiques mais qui est capital pour notre existence sur cette planète comme, par exemple, son réseau de radiations, qui lui permet, entre autres, de maintenir son équilibre dans le cosmos visible et mais aussi invisible à nos sens physiques.
.
On pourrait passer toute une vie à chanter ses merveilles et lui dire combien nous sommes reconnaissants pour tout le bien qu’elle nous apporte et nous fait.
.
Pour cette vie ici sur Terre nous lui devons pratiquement tout.
.
Lui dire merci tout le temps est dire en même temps  merci à son Créateur, notre Créateur à nous aussi, l’Éternel, notre Dieu.
.

1 Commentaire

  1. Favre Janine

    Je salue Deh Assy, avec qui j’ai autrefois correspondu.
    Ce qui est écrit ici correspond également à ce que j’observe et dénonce depuis quelques décennies. Les nouveaux scientifiques écologistes nous avertissent depuis quelques décennies également en ce sens; ils ont écrit des livres à ce sujet et une révolution des esprits est en cours. Malheureusement les lecteurs ne sont pas à la tête du mouvement de résistance qui s’amorce, car eux sont appelés à être les médiateurs entre les connaissances du fonctionnement de l’univers naturel, clairement mis en mouvement par des Lois immuables et la Sagesse infinie d’un Créateur, permettant ainsi Sa Reconnaissance. Ce qui, selon moi, ouvre le chemin vers la Volonté Suprême Divine, qui n’est autre que la Loi qui régit l’univers, que nous sommes appelés à connaître pour ne plus faillir.
    Je serais contente de retrouver le lien avec l’auteur du texte.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *