Ecole de l'art de vivre

Le culte des « saints »

par | 9 Mai 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels, Histoire, Notions Justes | 1 commentaire

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

Le culte des « saints »

.

Culte de la Vierge Marie et culte des « saints »

Déjà, nous nous sommes intéressés au culte de Marie de Nazareth – la « Vierge Marie » -, la mère terrestre du Sauveur, pour essayer de savoir si, en fonction des Paroles de Jésus et des Lois de Dieu, ce culte, essentiellement pratiqué dans l’église catholique, était spirituellement justifié. Nous avons vu que la réponse est clairement non. Un tel culte n’est pas conforme à la Volonté Divine.

.

Le culte des saints

Le culte des saints

.

Le culte des « saints »

Alors, qu’en est-il du « culte des saints », de façon générale? Bien évidemment, toujours en fonction des Lois Divines et des Paroles de Jésus, un tel culte n’est pas davantage justifié, et, en fait, même encore moins.

Les théologiens de l’église catholique ont, à ce sujet, inventé des gradations:

« Le culte de dulie est, pour l’Église catholique, le culte réservé aux saints et bienheureux, par opposition au culte de latrie, réservé à Dieu et à chaque personne de la Trinité.

Il existe également le culte d’hyperdulie, réservé à la Vierge Marie et, moins fréquemment, celui de protodulie, réservé à Joseph.

C’est le concile de Trente qui a déterminé la distinction entre culte de latrie et culte de dulie, face à la réaction protestante contre ce qu’elle considérait [NDLR: avec raison!] {être} de l’idolâtrie. » (Source)

Limites des subtilités théologiques – La scission entre l’humanité et le vrai Savoir vivant

Ces distinctions savantes sont restées l’apanage des théologiens et des érudits privilégiant l’intellect et ne sont donc pas passées dans le langage courant, de sorte que très peu de Chrétiens connaissent ces mots savants.

La création ou l’utilisation de tels mots savants peut certes, en apparence, servir à établir des distinctions intellectuellement clarifiantes, mais qui, du point de vue de l’Intuition, apportent, en fait, beaucoup plus de confusion que de clarté.

La Vérité vivante ne peut être appréhendée que par l’Intuition

En effet, chaque être humain, encore digne de cette appellation, possède, dans son for intérieur, un Autel dédié à l’Adoration de son Dieu. Cet Autel c’est sa faculté d’Intuition personnelle. Et l’Intuition de chaque être humain sait parfaitement vers Qui doit exclusivement se tourner son besoin d’Adoration, en fonction du Premier Commandement.

L’invocation des « saints »

Et qu’en est-il de l’invocation des saints? L’invocation n’est pas du tout la même chose que l’Adoration! Par conséquent, invoquer non la personne terrestre mais l’esprit d’un être humain passé dans l’Au-delà et qui, par ses mérites, a pu devenir un exemple et donc un Aide spirituel, voire un Guide est quelque chose pouvant tout à fait se justifier, à condition, bien sûr, que l’invocation soit pratiquée de la juste manière.

La Guidance spirituelle

Il y a beaucoup d’êtres humains qui sont conscients de pouvoir bénéficier d’une Guidance spirituelle. Les guides spirituels, qui se tiennent dans la proximité des êtres humains terrestrement incarnés, ne sont pas pour autant, et de loin, à désigner comme étant des « Saints ».

.

Le culte des saints

« Saints »

.

La vraie Sainteté

Mais, en réalité, qui peut être qualifié de « saint »? Bien souvent, le Mot « Saint » est utilisé à tort et à travers. Il suffit de savoir qu’est « Saint » uniquement ce qui a un Lien direct avec le Divin, rien d’autre. Par exemple, le « Saint Esprit » est Saint par nature, ce que le Spirituel n’est pas. Par conséquent nul ne peut devenir Saint, s’il ne l’est pas déjà depuis le début. La Sainteté est liée à la nature de l’être, et n’est donc pas un mérite qui puisse être acquis.

Qui décide, en effet, pour savoir qui serait « saint »? L’être humain – fût-il pape – aurait-il ce pouvoir? Il n’existe certes pas un être humain sérieux qui puisse réellement être convaincu qu’une sanctification (« canonisation ») puisse être prononcée par des êtres humains, et même que, de façon générale, l’opinion des êtres humains puisse, en cela, jouer quelque rôle que ce soit. Ce n’est pas à l’être humain de décider qui serait saint ou pas. En réalité, « Dieu Seul sonde les reins et les cœurs ». Pour tout, il n’y a qu’Un Juge et c’est … DIEU!

.

"Saints"

« Saints »

.

La Gratitude envers les Aides et les Guides spirituels

Concernant les aides et les guides spirituels, un dialogue peut, certes, s’instaurer avec profit entre un esprit-guide et un esprit guidé. De même, que l’esprit humain remercie, avec ferveur, ses Guides, il n’y a là rien que de tout à fait normal et naturel, car les Grâces reçues le justifient entièrement. En effet, cela n’est pas facile, pour un guide spirituel, de voir que son esprit guidé ne suis pas du tout ses délicates incitations au Bien. Et c’est ce qui, hélas, se produit, bien plus souvent que l’inverse!

Alors dire merci, non aux « saints », mais aux guides spirituels (qui, au début, ne sont, en fait, que des aides), rien de plus normal! Pour cette difficile Activité de Guidance, un remerciement est toujours approprié. Il est aussi possible de demander de l’Aide à ses guides, si de telles invocations et requêtes ne se muent pas en vénération ou même en Adoration, qui – comme déjà souligné plus haut – ne doit, en fonction du Premier Commandement, revenir qu’à Dieu Lui-même.

La vraie Prière

Il est aussi à souligner que, lors d’une Prière, c’est l’Intuition qui est la Force déterminante, pas les mots prononcés, qui, eux, s’ils ne sont pas habités par l’Intuition, s’évanouissent en rien, comme du bruit dans le vent. Les paroles ne servent, en fait, qu’à définir dans quelle direction l’Intuition va ensuite s’orienter. C’est pourquoi les « rosaires » et « litanies » du genre « Ora pro nobis » débitées, tels des moulins à prière, n’ont, devant Dieu, aucune valeur ni aucune efficacité.

Si un être humain qui « prie » ne sait pas exactement ce qu’il fait en priant, aucun réel Profit ne peut résulter de sa soi-disant « prière », puisqu’il ne s’agit alors, en fait, que de formes vides, de stéréotypes, auxquels fait défaut la vraie force de l’esprit permettant la connexion à la Force de Vie Divine agissante. Et si elle ne vit pas, une prière ne peut pas s’élever jusqu’au Lieu d’où uniquement tout exaucement peut provenir.

C’est, en ce cas, juste du bruit et une profanation des mots prononcés. Les prières machinales ne sont qu’une offense à Dieu. Autant demander à un robot de prier à sa place! A éviter complètement. Un être humain qui n’éprouve pas intérieurement le besoin spirituel de prier, ferait mieux de s’en dispenser. En un tel domaine, il est bien pire de faire semblant que de ne pas faire.

En résumé

En bref: Seule la véritable Prière d’Intuition a de la valeur. L’apparence – qui ne sert que la vanité – n’en a aucune. De plus, si remercier les guides à du sens, vénérer de soi-disant « saints » – qui, en réalité, n’en sont pas – n’en a pas du tout. Tout au contraire, ce n’est rien d’autre que de l’idolâtrie.

Toutefois, il convient de toujours bien garder présent à l’esprit que le vouloir de l’être humain guidé demeure toujours déterminant, étant donné que chaque être humain demeure toujours seul responsable pour son action. Pour chaque être humain, la Guidance venue de l’Au-delà, est donc seulement une Aide!

.

Toussaint

Toussaint

 

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    Tant de fausses voies sont montrées aux Chrétiens pour les perdre.
    Alors soyons vigilants, frères et sœurs chrétiens et chrétiennes.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *