Ecole de l'art de vivre

Visites insolites – Par André Fischer

par | 19 Déc 2023 | Contes, Autres Articles | 3 commentaires

  1. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

  2. "La fausse conscience." Dans certaines expressions populaires figure le mot "conscience". Il est employé de diverses manières. Prenons quelques exemples…

  3. Le Miracle de Cokeville On peut retenir de cette histoire que nous ne sommes pas seuls. Et que, bien orientés,…

  4. La Maternité Article mettant en lumière l'amour maternel. Merci à l'auteur de l'article pour avoir donné des éclaircissements assez détaillés…

  5. "La Loi du Mouvement" Dans le cadre d'un sport quelconque, quel que soit ce dernier, l'être humain est capable de…

  6. Nous ne nous lasserons jamais de toutes ces Paroles bienveillantes que nous a laissées Jésus dans l'espoir de notre murissement…

Archives

 

Visites insolites

 

Par André Fischer

 

Cela se passa peu de jours après l’assassinat d’un grand homme d’état, pendant que la stupeur, la douleur et l’indignation secouaient toutes les villes du monde.

Dans l’une d’elles, une femme conçut alors un singulier projet! Elle se rendit dans un quartier tranquille, s’arrêta devant un immeuble à l’air cossu, puis monta au premier étage et sonna.

La porte s’ouvrit après un instant et un homme d’une cinquantaine d’années apparut. Il découvrit la femme devant lui, immobile et silencieuse, le regardant droit dans les yeux. Après un moment de ce singulier face à face, la femme inconnue persistant dans son silence, l’homme dit d’un ton bourru

– Qui êtes-vous? Que voulez-vous?

D’une voix ferme, mais calme, la femme répondit:

– Je suis le destin!… je viens vous avertir d’un danger!

L’homme explosa!

– Madame! Sachez que l’on a d’autres soucis que celui de s’occuper de balivernes! Disparaissez instantanément, à moins que vous préféreriez que je vous envoie de force au bas de l’escalier! Bonjour!

Et il claqua la porte.

Sans s’émouvoir, la femme alla quelques maisons plus loin. Là encore, elle monta à l’étage et sonna.

Un homme d’une trentaine d’années, visiblement fatigué, ouvrit et fut aussitôt surpris par cette inconnue immobile et silencieuse. Il finit par lui demander ce qu’elle désirait.

– Je suis le destin! … Je viens vous donner un conseil!

– Un conseil? J’en donne à longueur de journée, Madame! Et je n’ai aucune envie de m’occuper encore d’autres problèmes. Surtout pas de ceux que suggère votre singulière manière de vous présenter et que j’estime vains et prétentieux. Veuillez donc chercher ailleurs vos interlocuteurs et me laisser en paix. Je vous salue!

La femme reprit calmement:

– Pouvez-vous, en toute conscience, rester indifférent envers votre avenir?

– Madame, je suis assez grand pour m’occuper de mes affaires et je vous le répète: je vous salue!

Et il se retira.

Sans se décourager le moins du monde, la femme se rendit dans une autre maison, plus simple, et sonna à une troisième porte. Une femme aux cheveux blancs vint ouvrir.

– Bonjour Madame! Que souhaitez-vous?

– Je suis le destin!… Je souhaite voir comment vous allez m’accueillir!

– Le destin! Oh, quelle grave affaire! Entrez donc, Madame, et parlons-en!

Voilà nos deux personnages installés sur des chaises en bois et aussitôt engagées dans une vive conversation!

– Voyez, Madame, je ne suis pas fortunée, mais je me suis toujours demandée d’où venait le destin qui est envoyé aux uns et aux autres. Peut-être pouvez-vous répondre à ma question!

Le destin arrive aux hommes en suite de leurs propres actes et de leurs propres pensées!

– Mais, si c’est moi-même qui crée mon destin, alors vous, qui prétendez être  »le destin », que faites-vous donc en plus?

– Je suis le principe du destin, la loi du retour (*), qui fait que toutes choses émanant des hommes, les bonnes comme les mauvaises, retournent un jour chez leurs auteurs pour leur apporter les fruits de leur vouloir!

– Un principe! Une loi! Seriez-vous donc la Justice?

– Pour une bonne part, oui!

– Et pour l’autre part?

– Cherchez!

– Alors, … vous devez certainement être aussi l’Amour! Oui, puisque ceux que vous touchez et frappez peuvent ainsi reconnaître leurs erreurs et leurs fautes!

– Votre réponse est exacte! Que les hommes soient toujours bon et nobles, toujours secourables et corrects, et ils n’auront rien à craindre du destin, mais tout à en attendre! Je vous laisse, Madame, avec mes meilleurs vœux!

– Grand merci pour votre visite inattendue. Je vous dois beaucoup, Madame… et revenez une autre fois!

Quelques jours plus tard on pouvait lire dans la presse locale qu’un homme avait été trouvé mort au bas de l’escalier menant à son appartement, qu’un agent d’affaire avait été victime du stress et du surmenage, et qu’une vieille femme blanchie par l’âge avait secouru un enfant accidenté devant sa porte et a reçu de la famille de celui-ci un signe bienvenu de reconnaissance.

Quant à la singulière visiteuse, comment l’accueillerez-vous quand, inopinément, elle frappera à votre porte?

***

A. F., 13.11.1995.

 

Extrait du recueil de contes «Destins d’hommes» de André Fischer.

 

=================

Note:

(*) « Loi du Retour »: « Loi de l’Effet de Réciprocité », « Loi de la Fonction de Réciprocité », « Loi de la Fonction d’Échange ».

.

Destin

Destin

3 Commentaires

  1. August

    Une belle façon de rendre compréhensible un petit fragment d’une partie des Lois de la Création. L’intuition vivante de l’auteur n’a pas choisi le personnage de « Le destin » par hasard, car les fileuses du Destin, exécutrices de la Volonté du Créateur, sont, en effet, de genre féminin.

    Dans ce cycle de la Fin dans le Jugement Dernier, c’est une grâce pour celui qui, par son intense désir de se purifier (avant d’y être contraint par les Lois, ce qui pourrait l’anéantir), s’active spirituellement au point où tous les rendez-vous sinistres qu’il a donné avec son Destin foncent vers lui pour se dénouer symboliquement en un rien de temps dans la Miséricorde et l’Amour de Dieu.

    Réponse
  2. Jean Oliver

    Lorsque l’imprévu frappe à notre porte, quelle que soit la forme qu’il prend, gardons une attitude confiante, la vie nous donne parfois l’occasion de mesurer notre confiance en Dieu!

    Réponse
  3. Deh Assy

    Grand merci à l’auteur pour cet autre conte réveillant la conscience.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *