Ecole de l'art de vivre

La Sainte Colère

par | 24 Avr 2024 | Autres Articles | 1 commentaire

  1. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

  2. "La fausse conscience." Dans certaines expressions populaires figure le mot "conscience". Il est employé de diverses manières. Prenons quelques exemples…

  3. Le Miracle de Cokeville On peut retenir de cette histoire que nous ne sommes pas seuls. Et que, bien orientés,…

  4. La Maternité Article mettant en lumière l'amour maternel. Merci à l'auteur de l'article pour avoir donné des éclaircissements assez détaillés…

  5. "La Loi du Mouvement" Dans le cadre d'un sport quelconque, quel que soit ce dernier, l'être humain est capable de…

  6. Nous ne nous lasserons jamais de toutes ces Paroles bienveillantes que nous a laissées Jésus dans l'espoir de notre murissement…

Archives

.

La Sainte Colère

.

La colère fait partie des 7 péchés capitaux. Mais l’on parle aussi de la « Sainte Colère ». Qu’est-ce que la Sainte Colère? La Sainte Colère serait une appellation pour désigner la Colère Divine, le Courroux Divin. Celui-ci se manifesterait, en particulier lors du « Dies Irae »Jour de Colère, Jour du Jugement Dernier.

A ce sujet dans le Livre d’Isaïe, dans la Bible, il est possible de lire: «Oui, il arrive implacable, le Jour du Seigneur, jour d’emportement et de violente Colère, qui réduira la Terre en solitude et en exterminera les criminels.» (Isaïe XIII – 9).

La Notion de « Sainte Colère » se rapporte donc fondamentalement à la Colère Divine. Mais un simple être humain peut-il aussi, parfois, éprouver une « Sainte Colère »?

A cette question il semble que la réponse soit oui, mais sous certaines conditions. Une « Sainte Colère » doit, en effet, provenir d’une juste indignation et ne rien contenir de personnel. Celui qui est, sous l’effet d’une Sainte Colère doit être un simple instrument – personnellement complètement neutre – entre les « Mains » de la Lumière.

Un exemple particulièrement célèbre est celui de Moïse, redescendant du Mont Sinaï (Horeb), avec les premières Tables de la Loi dans les mains, et découvrant, complètement stupéfait et indigné, une grande partie de son Peuple (préalablement récemment sauvé de l’esclavage en Égypte) en proie à l’idolâtrie (le plus grand des péchés!) en train de danser autour du veau d’or.

Dans sa Sainte Colère éprouvée à la vue de cet affligeant « spectacle », Moïse jette alors les premières Tables de la Loi sur le Veau d’Or, ce qui déclenche un Jugement partiel sur le Peuple hébreu idolâtre.

Mais, de façon générale, pour l’être humain, est-il possible de concrètement diriger sa colère contre le faux, cependant sans affecter les personnes commettant le faux? (L’Éternel, en effet, proclame: « A Moi la Vengeance! A Moi la Rétribution! ».)

Toutefois, l’Archétype de « La Sainte Colère » c’est le célèbre épisode de Jésus chassant les marchands du Temple.

.

.

Voici ce que nous rapportent les Évangiles à ce sujet (les mises en gras sont de nous):
.
«Jésus entra dans le Temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le templeil renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit: «Il est écrit: «Ma Maison sera appelée une Maison de Prière». Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs.»». Matthieu, XXI, 12-13. –

«Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le Temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le Templeil renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons; et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le Temple. Et il enseignait et disait: «N’est-il pas écrit: «Ma Maison sera appelée une Maison de Prière pour toutes les nations?». Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.»» Marc, XI, 15-17. –

«Il entra dans le Temple, et il se mit à chasser ceux qui vendaient, leur disant: «Il est écrit: « Ma Maison sera une Maison de Prière ». Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.»» – Luc, XIX, 45-46.

«Il trouva dans le Temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; et il dit aux vendeurs de pigeons: «Ôtez cela d’ici, ne faites pas de la Maison de mon Père une maison de trafic.»» – Jean, II, 14-16. –
.
Nous voyons donc que non seulement Jésus chasse « tout le monde » (vendeurs et acheteurs, et même le bétail) à coups de fouets, empêche les commerçants de transporter leur marchandise, mais Il renverse les tables et les sièges et disperse l’argent accumulé par les marchands! Autant dire que « ça valse »!

Dirions-nous que la Colère de Jésus était seulement dirigée vers le faux et non vers les personnes? Dirions-nous que la Colère de Jésus n’était pas une Sainte Colère? Dans ce cas, il est évident que toutes les Colères de Jésus ne peuvent être que saintes.

.

Probablement, certains diront-ils que nous ne sommes pas Jésus (ce que personne ne contredira!) et que tous ne peuvent pas se permettre ce qu’en tant que Fils de Dieu Il S’est permis. Certes!

.

Mais qu’est-ce qu’ici apparaît comme déterminant? Ne nous a-t-Il pas Lui-même donné le critère pour cela?: « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre! » (Jean VIII – 7).

.

Ceci nous permet de mettre en relation l’indignation générant la Sainte Colère et l’état de Pureté nécessaire pour susciter l’indignation générant la Sainte Colère.

.

Mais, une fois que, après, tout d’abord, avoir « considéré le comportement avec la sérénité de l’intuition », quelqu’un est réellement entré dans la Sainte Colère, qui peut dire ce qui va ensuite se produire? Il a ressenti de l’indignation et, en conséquence, généré des pensées qui vont être utilisées par les Combattants Lumineux pour la Purification de la situation.

.

Personne ne sait, à l’avance, ce qui va se passer, pas même lui-même. Mais, une chose est sûre, ce qui va se passer va être conforme à la Volonté Divine. Parce que c’est « La Sainte Colère »!

.
De deux choses l’une: Où la colère est « sainte », ou elle ne l’est pas! Si elle ne l’est pas, elle est juste une colère personnelleégotique (entravée par l’intellect et les sentiments), qui n’a pas de valeur devant la Lumière. Mais si c’est la pureté de la personne qui a généré l’indignation qui a engendré la Sainte Colère, alors c’est la Lumière qui est derrière! Et cette Sainte Colère produit des effets, y compris gros-matériels, auxquels rien ni personne ne peut s’opposer.

.

.

Voir aussi:

NDLR: Comme sur d’autres pages du site de l’École de L’Art de Vivre, les vidéos figurant sur cette page – en incrustations ou en hyperliens – n’ont qu’une valeur illustrative et ne signifient pas une adhésion complète de la Rédaction à tous les propos des auteurs ou des organisations dont ils se réclament, que ce soit dans ces vidéos ou en dehors d’elles. 

 

Exercice spirituel

Après lecture de l’article « La Sainte Colère » ci-dessus, répondre aux questions suivantes:

1) Vous êtes-vous déjà mis en colère (péché capital)?

2) Avez-vous déjà éprouvé une « sainte colère »?

3) Faites-vous la différence entre les deux?

Si vous le souhaitez, éventuellement de façon anonyme (choisissez un autre nom), partagez votre témoignage et/ou votre réflexion à ce sujet, en commentaire, ci-dessous.

.

Danse autour du veau d'or - Nicolas Poussin

Danse autour du veau d’or – Nicolas Poussin

1 Commentaire

  1. Deh Assy

    La sainte Colère aide à guérir, car, derrière elle, se trouve la Lumière.

    Pour y arriver, il faut cultiver beaucoup la Pureté intérieure et surtout l’Amour.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *