Ecole de l'art de vivre

L’Acceptation, Clef du Bonheur

par | 28 Jan 2024 | Autres Articles, Enseignements Spirituels, Moralité et comportement | 0 commentaires

  1. "Une seule chair." La profondeur de la parole du Christ Jésus reste aujourd'hui encore à découvrir. Immense travail que les…

  2. Il me semble que - outre les Appelés - la Parabole concerne aussi tous les autres êtres humains désireux d'être…

  3. L'habit de noce représente le résultat des efforts de transformation qu'accomplit un appelé en vue d'accomplir sa mission, c'est le…

  4. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  5. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  6. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

Archives

.

L’Acceptation, Clef du Bonheur

.

Oui à la Vie! Oui à l’Amour! Oui à  la Lumière! Vivre c’est dire Oui! Tout ce qui nous arrive nous l’avons nous-mêmes déterminé! Par conséquent, tout {ce qui arrive} est Grâce! Certes, le Bonheur d’exister est Grâce, la Joie profondément ressentie est Grâce, le Contentement de tous les Bienfaits reçus est Grâce, mais les «coups du Destin», les épreuves, les maladies, les accidents, les catastrophes, la douleur et la souffrance sont des Grâces. Et même, à chaque fois, des Grâces Divines!

Est-ce là de la Théologie, une doctrine religieuse, l’acceptation d’un catéchisme? Ou même une philosophie. Non point! Ce sont juste là  des évidences immédiatement perceptibles à  qui ouvre tout grand ses yeux.  Nous sommes les auteurs de notre destin. La Vie, les Lois, le Karma – c’est l’évidence – ne font que nous renvoyer les récoltes de nos propres semailles.

Par conséquent, que pouvons-nous faire si ce n’est remercier et nous réjouir de tout? De tout sans aucune exception. A supposer qu’un événement pénible nous arrivant ne soit pas directement karmique et donc ne soit pas directement mérité c’est quand même une Grâce, parce qu’il ne peut arriver que si nous sommes en manque de Vigilance…. Or la Vigilance est tout, la Vigilance signifie pouvoir vivre!

Nous ne sommes pas sur Terre pour notre corps, nous sommes sur Terre pour notre esprit, pour son évolution, son développement, sa maturation. Tous les événements qui surviennent dans nos vies n’ont qu’un seul but: Nous réveiller spirituellement et nous permettre d’évoluer.

A chaque fois que nous refusons ce qui nous arrive, nous ne faisons que nous enfoncer davantage. A chaque fois que nous acceptons, une occasion de progresser nous est offerte. Faut-il pour autant accepter l’injustice? Non point! Ce n’est pas l’injustice que nous devons accepter mais juste l’impact des événements dans nos vies, donc ne pas nous considérer comme des victimes, mais juste accepter ce qui est et ce qui arrive… Ainsi que nous le voulons, ainsi cela nous arrive…

La leçon nous est ici donnée par Job sur son fumier:

Mise à l’épreuve de Job (Livre de Job – 1.1-2.13.)

Présentation de Job

« 1 Il y avait dans le pays d’Uts un homme qui s’appelait Job. Cet homme était intègre et droit. Il craignait Dieu et se détournait du mal. Il avait 7 fils et 3 filles. Il possédait 7000 brebis, 3000 chameaux, 500 paires de bœufs et 500 ânesses. Il avait aussi un très grand nombre de serviteurs. Cet homme était le plus important de tous les nomades de l’est.

Les fils de Job se rendaient visite les uns aux autres et organisaient, chacun à tour de rôle, un festin. Ils invitaient leurs trois sœurs à manger et boire avec eux. Quand les jours de festin étaient passés, Job faisait venir ses fils pour les purifier: il se levait de bon matin et offrait un holocauste pour chacun d’eux. En effet, il se disait: «Peut-être mes fils ont-ils péché, peut-être ont-ils offensé Dieu dans leur cœur.». Voilà ce que faisait toujours Job. »

Première série d’épreuves

6 « Un jour, les fils de Dieu[a] vinrent se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. 7 L’Éternel dit à Satan: «D’où viens-tu?» Satan répondit à l’Éternel: «De parcourir la Terre et de m’y promener.» 8 L’Éternel dit à Satan: «As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la Terre. C’est un homme intègre et droit. Il craint Dieu et se détourne du mal.» Satan répondit à l’Éternel: «Est-ce de façon désintéressée que Job craint Dieu? 10 Ne l’as-tu pas entouré de ta protection, lui, sa famille et tout ce qui lui appartient? Tu as béni le travail de ses mains et ses troupeaux couvrent le pays. 11 Mais porte donc la main contre lui, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il Te maudira en face.» 12 L’Éternel dit à Satan: «Voici tout ce qui lui appartient: je te le livre. Seulement, ne porte pas la main sur lui.». Satan se retira alors de la Présence de l’Éternel.

13 Alors qu’un jour les fils et les filles de Job mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, 14 un messager arriva vers Job et lui dit: «Les bœufs labouraient et les ânesses broutaient à côté d’eux. 15 Des Sabéens[b] se sont jetés sur eux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d’épée et je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t’en apporter la nouvelle.». 16 Il parlait encore lorsqu’un autre messager arriva et dit: «La foudre est tombée du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs et les a dévorés. Je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t’en apporter la nouvelle.».

Job - Ipse erit Salvator meus

Job – « Ipse erit Salvator meus. » – « Et cela même sera mon Salut. ».

17 Il parlait encore lorsqu’un autre messager arriva et dit: «Des Chaldéens[c] répartis en trois bandes se sont précipités sur les chameaux et les ont enlevés. Ils ont tué les serviteurs à coups d’épée et je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t’en apporter la nouvelle.».

18 Il parlait encore lorsqu’un autre messager arriva et dit: «Pendant que tes fils et tes filles mangeaient et buvaient du vin chez leur frère aîné, 19 un grand vent est venu depuis l’autre côté du désert et a frappé contre les quatre coins de la maison. Elle s’est écroulée sur les jeunes gens et ils sont morts. Je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t’en apporter la nouvelle.».

20 Job se leva alors, déchira son manteau et se rasa la tête. Puis il se jeta par terre, se prosterna 21 et dit: «C’est nu que je suis sorti du ventre de ma mère, et c’est nu que je repartirai. L’Éternel a donné et l’Éternel a repris. Que le Nom de l’Éternel soit béni.

.

Job - Nu je suis né - Leon Bonnat

Job – « Nu je suis né, nu je partirai. »

.

22 Dans tout cela, Job ne pécha pas, il n’attribua rien d’inapproprié à Dieu. ».

.

==========

Footnotes:

  1. Job 1:6 Les fils de Dieu: la version grecque des Septante traduit «les anges de Dieu».
  2. Job 1:15 Sabéens: population traditionnellement située au sud-ouest de l’Arabie.
  3. Job 1:17 Chaldéens: population de Mésopotamie, apparemment d’abord présente dans le nord (Turquie actuelle), puis dans le sud (Irak actuel).

.

Job, malade

Job, malade

.

Conclusion

Étant donné que Job accepte sans se plaindre tout ce qui lui arrive et refuse de blâmer Dieu, après cette mise à l’épreuve, L’Éternel Dieu restaure la fortune de Job, lui donne le double des richesses qu’il possédait, et pas moins de 10 nouveaux enfants. Ses filles furent les plus belles du pays, et reçurent l’héritage de leur vivant. Job vit alors une vie sainte et heureuse et meurt d’une belle mort. 

.

Job entendant sa ruine - Gustave Doré

Job entendant sa ruine – Gustave Doré

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *