Ecole de l'art de vivre

De l’Homme à … l’humus!

par | 3 Fév 2024 | Autres Articles | 0 commentaires

  1. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

  2. "La fausse conscience." Dans certaines expressions populaires figure le mot "conscience". Il est employé de diverses manières. Prenons quelques exemples…

  3. Le Miracle de Cokeville On peut retenir de cette histoire que nous ne sommes pas seuls. Et que, bien orientés,…

  4. La Maternité Article mettant en lumière l'amour maternel. Merci à l'auteur de l'article pour avoir donné des éclaircissements assez détaillés…

  5. "La Loi du Mouvement" Dans le cadre d'un sport quelconque, quel que soit ce dernier, l'être humain est capable de…

  6. Nous ne nous lasserons jamais de toutes ces Paroles bienveillantes que nous a laissées Jésus dans l'espoir de notre murissement…

Archives

.

De l’Homme à … l’humus!

.

 « Tu es poussière et Tu retourneras en poussière. »

– Genèse III-19 –

.

Naturellement, la Parole biblique citée ci-dessus ne concerne que le corps terrestre gros-matériel de l’être humain. Tout au moins en ce qui concerne la poussière gros-matérielle.

Si vous croyez que votre corps terrestre est éternel, cet article ne vous concerne pas, tout au moins jusqu’à  ce que vous changiez d’avis… Mais si vous croyez qu’un jour il devra, tôt ou tard, retourner à la Terre, alors ce qui suit peut retenir votre attention.

Car, dans les pays « modernes », pour le corps terrestre, après la mort, il n’y a actuellement généralement que deux possibilités: le soi-disant « enterrement » et la crémation. De la manière avec laquelle cela se passe couramment, aucun de ces deux modes de traitement des corps morts n’est véritablement en accord avec les Lois de la Création!

Un seul mode est vraiment écologiquement satisfaisant, c’est le véritable « enterrement », c’est-à-dire, en fait ce que l’on appelle maintenant l’« humusation », c’est-à-dire la transformation rapide du corps mort en humus.

Ce n’est pas pour rien que les mots « homme » et « humus » ont la même étymologie! En effet, le mot latin « homo » dériverait de la racine indo-européenne « ghem-, ghom-, ghm-« , qui serait, elle-même, le principal nom de la Terre. L’être humain serait donc sorti de la terre, de l’humus, mot appartenant à la même racine.

Pour découvrir ce mode funéraire, qui est assurément celui de l’avenir (toutefois, en France, pour le moment, la légalisation de l’humusation est clairement au point mort), il est possible de se rendre sur le site humusation.org.

Pour rédiger, en français, son Acte de dernière volonté exprimant le choix de l’humusation (ouvrir le fichier PDF qui se télécharge, et se lit, avec Adobe Reader).

Pour, en attendant la légalisation de l’humusation, confier son corps pour la mise en œuvre du protocole expérimental, il convient de rédiger un acte de don du corps mort (ouvrir le fichier PDF qui se télécharge, avec Adobe Reader), à valoir après le décès. Cela permettra à ce corps mort d’être humusé, même si le décès intervient avant la légalisation de l’humusation!

En attendant le moment de la grande transition, portez vous bien!

Extrait du site « humusation.org« :

Une idée novatrice, qui a besoin de votre soutien.

Explications en images:

L’humusation, un pratique 100% respectueuse de l’environnement.

Explication du principe de l’humusation en moins de dix minutes

Pourquoi choisir l’Humusation?

« L’Humusation, contrairement à l’enterrement, ne nécessite:

  • pas de cercueil;
  • pas de frais de concession dans un cimetière pendant 5, 10, 25 ans ou davantage;
  • pas de frais de pierre tombale, ni de caveau;
  • pas de frais d’embaumement, ni l’ajout de produits chimiques nocifs; pas de charge d’entretien régulier de la tombe pour les proches;
  • et ne provoque pas de pollution des nappes phréatiques par la cadavérine, la putrescine, les résidus de médicaments, les pesticides, les perturbateurs endocriniens,….

L’Humusation, contrairement à l’incinération, ne génère:

  • pas de rejets toxiques dans l’atmosphère, ni dans les égouts;
  • pas de consommation déraisonnable d’énergie fossile (+/- 200 litres d’équivalent mazout/personne);
  • pas de location de columbarium;
  • pas de détérioration des couches superficielles du sol lors la dispersion des cendres. Au contraire, l’Humusation crée un humus riche, utilisable pour régénérer les terres. Un processus de remise à la terre doux, respectueux de la personne et durable. »

 

Réponses aux questions

 

Pétition pour la légalisation de l’humusation

.

Humus

Humus

.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *