Ecole de l'art de vivre

Être attentif à sa vie intérieure

par | 13 Jan 2024 | Eveil Spirituel, Exercices Spirituels | 0 commentaires

  1. La Parabole des Noces Beaucoup d'Appelés, mais peu d’Élus. Merci à l'auteur de l'article pour ces éclaircissements.

  2. Les ombres du passé Aujourd'hui plus que jamais, les preuves en faveur de la réincarnation sont nombreuses. Mais faire l'autruche…

  3. "La Hiérarchie dans la Création" Merci à l'auteur pour ce travail d'éclaircissement apporté à ces notions dévoyées qui sont à…

  4. La Foi et les œuvres. Seule une foi véritablement vivante dans la conviction peut produire des œuvres s'inscrivant dans les…

  5. La résurrection de la chair. Il est bien regrettable que l' être humain de la terre ne s'identifie seulement qu'à…

Archives

.

Être attentif à sa vie intérieure

.

Inlassablement se pré-occuper de ce qui se passe en soi, voilà l’important Travail sur soi auquel chaque être humain de bon vouloir devrait constamment s’atteler. En effet, reconnaître et se changer, il n’y a pas d’autre chemin!

La concentration intellectuelle – à l’état de conscience diurne – sur un objet d’activité extérieur à soi – ce qui, par exemple, se produit très fréquemment dans le cadre d’une activité professionnelle – détourne considérablement l’attention de ce qui se passe en soi et aussi dans les autres.

Pourtant, rien n’est plus important que de toujours être attentif à ce qui passe à l’intérieur de soi. Cela permet non seulement de se connaître soi-même mais cela permet aussi de modifier ce qui a besoin de l’être. Sinon, il ne se produira jamais aucun changement. Cela permet aussi – ce qui n’est pas forcément le moindre – de détourner, à l’avance, de soi-même de nombreux processus morbides.

Par exemple, quelqu’un porte un jugement sinon directement sur moi-même du moins sur une réalité en laquelle je me sens personnellement impliqué. Quel effet cela me fait-il à l’intérieur? Que ressens-je? Un désagrément? Une oppression? Vais-je refouler cela ou vais-je, au contraire, l’extérioriser?

Si je le refoule, je risque de – comme l’on dit – commencer à «somatiser». Donc il vaut probablement mieux que je l’extériorise, mais, autant que possible, sans blesser personne.

Cela revient à cultiver la Vertu de l’Attention. Se rendre attentif, c’est se permettre de fournir, dans chaque situation de la vie, la réponse appropriée pour ici et maintenant, pour tous et pour chacun.

C’est sortir de la rigidité, laquelle est un fruit pourri de la domination de l’intellect. Celui qui s’efforce d’être intérieurement vivant et mobile laisse tomber toute raideur vis-à-vis de son prochain. Et c’est ainsi que, bien souvent, apparaît une solution qui, initialement, était imperceptible.

Comme un cavalier qui permet certains écarts à sa monture mais sans jamais oublier le but, comme un navigateur à la voile qui louvoie et « tire des bords » dans la direction du vent mais sait toujours où il veut aller, il est possible de céder provisoirement sur un point secondaire, mais sans jamais lâcher le gouvernail.

En pratiquant la Vertu de l’Adresse, un contradicteur de mauvaise foi peut quand même être conduit vers la reconnaissance d’une Vérité objective, à laquelle nul – lui y compris – ne peut échapper.

Inflexible est, en réalité, cette volonté qui conduit vers le But, même si elle doit faire des détours, mais il ne faut jamais permettre à sa propre rigidité de détruire son But. Comme toujours, conformément à la Loi de l’Adaptation, il ne s’agit pas d’avoir raison mais bien d’agir juste!

L’impatience elle-même est capable de tout détruire. Seule la Vertu de la Persévérance conduit au But, mais pas la raideur. La rigidité est toujours fausse, parce qu’antinaturelle et parce qu’elle ne se tient pas en Harmonie avec les Lois Originelles de la Création, qui conditionnent la mobilité et la souplesse.

La démarche d’un être humain réellement spirituel est toujours souple et élastique! Toute fixation rigide n’est que maladresse incapable de reconnaître les autres Chemins praticables et, par conséquent, empêche les co-êtres humains (le « prochain ») de progresser!

La Rigueur – qui est une Vertu spirituelle – ne doit pas être confondue avec la rigidité, qui est un travers intellectuel. Malgré la souplesse et l’adaptabilité, en réalité, la Rigueur ne fait aucune concession au faux. Seule une juste Rigueur rend l’Amour salutaire!

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *